jeudi, décembre 1, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : Les familles de prisonniers politiques cibles de harcèlements policiers

Iran : Les familles de prisonniers politiques cibles de harcèlements policiers

CNRI – Dans un communiqué daté du 5 novembre, les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) appellent toutes les organisations internationales des droits de l’homme et le Haut commissaire de l’ONU pour des Droits de l’homme, Mme Louise Arbour, à faire cesser le harcèlement accru des familles de prisonniers politiques par le régime des mollahs.

CNRI – Dans un communiqué daté du 5 novembre, les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) appellent toutes les organisations internationales des droits de l’homme et le Haut commissaire de l’ONU pour des Droits de l’homme, Mme Louise Arbour, à faire cesser le harcèlement accru des familles de prisonniers politiques par le régime des mollahs.

Au début de l’après-midi du 3 novembre, les agents du ministère des renseignements, le VEVAK, ont fait irruption et fouillé le domicile de Mme Mahine Sarami, parente d’un membre de l’OMPI.

Les agents du VEVAK ont aussi arrêté Mlle Massoumeh Mansouri le 25 octobre 2007, avec son frère, alors qu’ils essayaient de rassembler les affaires personnelles de leur père au parquet. Le 2 septembre 2007, M. Mansouri avait été arrêté lors d’un raid du VEVAK à son domicile. Il est emprisonné dans la sinistre section 209 de la prison d’Evine de Téhéran.

Melle Mansouri, étudiante militante à Polytechnique de Téhéran, a souvent tenté de savoir comment va son père en prison et chaque fois elle s’est heurté au procureur Matine Rasekh du premier tribunal fédéral de la Révolution.

Mme Sarami connaît un sort semblable, depuis que son mari Ali Sarami a été arrêté début septembre. Les agents du VEVAK l’ont convoquée pour l’interroger sur les activités de M. Sarami.
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe