samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran - les exécutions massives démentent la «modération» de Rohani ; montrent...

Iran – les exécutions massives démentent la «modération» de Rohani ; montrent la crainte d’un soulèvement

Iran - les exécutions massives démentent la « modération » de Rohani ; montrent la crainte d’un soulèvement

CNRI – Un magazine d’informations mondial a rapporté qu’avec une augmentation générale des exécutions en Iran et l’exécution de masse cette semaine des Kurdes sunnites, la tendance sous Hassan Rohani, le président du régime, est loin d’être modérée.

La plateforme Blasting News a rapporté les propos de Mohammad Mohaddessin du Conseil National de la Résistance iranienne (CNRI) : le régime iranien « recourait à une augmentation des exécutions afin de créer un climat de terreur et de prévenir l’éventualité d’un soulèvement national. » Il a affirmé que plus de 2500 personnes ont été exécutées sous Hassan Rohani, « qui a faussement prétendu aspirer à la modération. »

Le président de la commission des affaires étrangères du CNRI a également déclaré que l’exécution de masse de cette semaine a eu lieu le jour anniversaire du massacre de 30.000 prisonniers politiques en 1988 en Iran, qui étaient principalement des membres du principal groupe d’opposition iranien de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI ou MEK).

La présidente-élue du CNRI, Maryam Rajavi, «un leader dissident iranien », a qualifié l’exécution massive d’« épouvantable crime contre l’humanité, » a rapporté Blasting News.

Le magazine a déclaré dans son rapport du 3 août que les proches d’au moins 21 exécutés de la prison de Rajai Shahr (Gohardasht) ont été invités cette semaine à venir faire leurs adieux seulement pour qu’on leur dise alors qu’ils sont en transit qu’ils devraient plutôt aller chercher les corps de leurs bien-aimés.

Blasting News a noté que Rohani est parfois dépeint comme un modéré réformiste, avec des rapports de presse récents évoquant le fait qu’il demande à la fonction publique si le concours administratif favorisait les hommes. Le magazine a continué, « Avec le port du hijab qui est toujours requis, et de nombreuses autres lois répressives en place, cependant, l’engagement réel de l’Iran à la réforme est douteuse au mieux. »

« L’Iran ne fait que suivre la Chine, un pays qui fait plus de dix fois sa taille, en ce qui concerne les exécutions, » a affirmé Blasting News. « Un grand nombre de personnes exécutées sont des dissidents, » a-t-elle rapporté.

Citant Amnesty International, le magazine a signalé qu’au mois d’Avril, il y avait eu une hausse de 31% du nombre d’exécutions, avec 58 perpétrées en public, ainsi que 16 femmes et quatre mineurs parmi les morts.

Blasting News a également déclaré que le système juridique de l’Iran était « hautement suspect », avec de nombreux cas de torture et d’aveux forcés. « Avec le système judiciaire qui est fortement influencé par le régime au pouvoir, il est douteux que beaucoup d’Iraniens aient jamais eu droit à un procès juste, » a conclu le magazine.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe