mercredi, novembre 30, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : Les autorités projettent d'exécuter les jeunes qui ont été arrêtés

Iran : Les autorités projettent d’exécuter les jeunes qui ont été arrêtés

CNRI – Ali Eftekhari, le vice-procureur du régime à Ghazvine (dans l’ouest de l’Iran), a appelé à l’exécution des jeunes qui ont été arrêtés dans la campagne de « lutte contre les voyous ».

“Le châtiment doit correspondre au délit des individus et cela peut être l’incarcération, le fouet ou l’exécution,” a dit Eftekhari, selon l’agence de presse officielle Fars du 30 mai.

“Quant aux mesures menant aux arrestations, il existe depuis quelque temps une base de données qui est mise à jour”, a poursuivi Eftekhari. “De cette manière on peut dire que tous ceux qui se trouvent à l’extérieur de la prison, sont surveillés et contrôlés.”

Soumis à une pression internationale croissante pour geler son programme nucléaire et stopper son ingérence en Irak, et face à une vague de protestations internes, le régime iranien réprime la jeunesse et les femmes pour garder le contrôle.

Une autre agence de presse officielle, IRNA rapportait le 31 mai que les forces de sécurité du régime avaient arrêté 12.700 femmes dans la ville de Semnan pour infraction au code vestimentaire.

Après les vastes manifestations des enseignants le mois dernier, un professeur de lycée, Mokhtar Assadi comptant quatorze années d’ancienneté à Karadj (20 km à l’ouest de Téhéran) vient d’être banni de la capitale pour une durée de cinq ans, selon le site de l’Association des Enseignants de Téhéran.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe