samedi, janvier 28, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : le régime interdit une application de messagerie populaire

Iran : le régime interdit une application de messagerie populaire

Iran : le régime interdit une application de messagerie populaire

L’appareil judiciaire du régime iranien a annoncé que l’utilisation du réseau de messagerie Telegram était désormais interdite dans le pays. Selon un arrêté de la cour, les fournisseurs d’accès à internet iraniens sont obligés de s’assurer que Telegram est inaccessible. Cette décision stipule : « Tous les fournisseurs d’accès à internet en Iran doivent prendre des mesures pour bloquer le réseau et l’application Telegram à partir du 30 avril. »

Il n’y a pas si longtemps, le Guide suprême du régime, Ali Khamenei, a déclaré que les organismes du régime dans le pays n’utiliseraient plus Telegram.

Le régime iranien essaie d’encourager les Iraniens à utiliser les alternatives nationales à Telegram. Une de ces alternatives est l’application de messagerie iranienne « Soroush ». Cependant, cette application est controversée à cause de plusieurs particularités.

Soroush contient beaucoup de caractéristiques communes avec l’application Telegram, mais elle possède également des émojis controversés comme plusieurs femmes portant le tchador, une personne brandissant une image de Khamenei et une autre une banderole avec l’inscription « Mort aux États-Unis ».

Les Iraniens sont également retissant à utiliser une messagerie développée dans le pays à cause de la volonté du régime à contrôler et espionner ses citoyens.

Au début de l’année, des manifestations ont éclaté dans tout le pays. D’abord contre la misère économique et la corruption du gouvernement, elles sont rapidement transformées en des manifestations contre la dictature et pour le changement de régime.

Le régime savait que son pouvoir ne tenait plus qu’à un fil, ainsi, face à la résistance accrue et aux dissidents de plus en plus nombreux, il a pris la décision d’interdire Telegram. L’application était utilisée pour organiser les manifestations et pour partager des détails concernant les événements du moment et à venir.

Mohammad-Javad Azari Jahromi, le ministre de l’Information et des Technologies de communication, a déclaré que Telegram « encourage les comportements haineux, l’utilisation de cocktails Molotov, les soulèvements armés et les troubles sociaux. »

Les Iraniens courageux ne laisseront pas le régime exercer un plus grand contrôle sur eux. Presque tous les aspects de la vie en Iran sont contrôlés par le régime. Les Iraniens risquent quotidiennement l’emprisonnement, l’arrestation, la torture et même l’exécution s’ils montrent leur opposition au régime.

Le mois dernier, les dirigeants iraniens ont déclaré que la menace de voir la monnaie virtuelle utilisée était une autre raison d’interdire Telegram.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe