jeudi, février 9, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran : Le porte-parole de Khamenei déplore l'influence croissante de l'OMPI

Iran : Le porte-parole de Khamenei déplore l’influence croissante de l’OMPI

New York, 23 septembre 2010 CNRI – Deux jours après un grand rassemblement contre Mahmoud Ahmadinejad à New York, un journal gouvernemental considéré comme le porte-parole du guide suprême des mollahs, a réagi sous la forme d’une analyse, reconnaissant les progrès politiques de sa principale opposition.

Samedi 25 septembre, le quotidien Kayhan écrivait que « le plus grand rallye [contre Ahmadinejad] a été organisé par l'Organisation des Moudjahidine du peuple ou hypocrites, dans lequel un certain nombre de personnalités comme John Bolton ont pris part. »

Le 23 septembre, les partisans du principal parti d'opposition démocratique les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) et des Irano-Américains organisaient une grande manifestation condamnant la présence d’Ahmadinejad à l'ONU. Parmi les intervenants, l'ancien ambassadeur américain à l'ONU, John Bolton, l’ancien maire de New York et en 2008 candidat présidentiel, Rudy Giuliani, et la président-élue de la Résistance iranienne, Mme Maryam Radjavi, cette dernière s’étant exprimée par voie satellite.

Dans son analyse sur le rassemblement, Kayhan a brocardé les factions vaincues du régime pour n’avoir pas mis en scène leurs propres protestations contre Ahmadinejad à New York.

«L'an dernier, la visite d'Ahmadinejad à l'ONU avait suscité des protestations des Verts, des monarchistes et de l'OMPI. Mais, cette année c’était différent. Seule l'OMPI a préparé le rallye plusieurs mois à l'avance, en faisant sa publicité et puis en le mettant en œuvre. »

Kayhan a ajouté: « Admettre ce fait ne signifie pas créditer de l'organisation de quoi que ce soit. Au contraire, on entend dire que cette année les Verts ou d'autres groupes n'ont pas organisé de rassemblements ou de manifestations à New York. Les discussions ont été chaudes l'an dernier, mais maintenant il semble que la fièvre des mouvements en exil soit retombée et qu’ils soient découragés. »

Selon les observateurs, ces déclarations du porte-parole d’Ali Khamenei traduisent que le régime, acculé à un isolement international croissant, est tout affaibli par le développement de sa principale opposition, l’OMPI.