samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran: Le Parlement des mollahs censure son propre rapport sur l'affaire de...

Iran: Le Parlement des mollahs censure son propre rapport sur l’affaire de Sattar Beheshti

CNRI – Le rapport sur l’affaire de Sattar Beheshti, un blogueur dissident tué sous la torture en prison, a été censuré au parlement du régime iranien, la raison de la mort ayant été supprimée.

Mehdi Davatgary, le député des mollahs qui supervise l’affaire, a déclaré que durant la lecture du rapport à la session d’ouverture du Parlement, un paragraphe a été éliminé. Mais Ali Larijani, président du Majlis, a déclaré que Davatgary lui avait dit qu’aucun paragraphe n’avait été supprimé.

Bien que le rapport soit préparé de façon à dissimuler le crime, il contient plusieurs éléments indiquant qu’il a bien été commis par les autorités. « La cause la plus probable de la mort pourrait être un phénomène de choc qui est le résultat de passages à tabac et de coups sur les parties sensibles du corps ou de graves pressions psychologiques », dit le rapport.

« Au cours de l’enquête juridique, certains des agents ont avoué avoir enfreint la loi dans le traitement de la personne décédée », précise le texte.

Selon le rapport, le lieu où la police cybernétique du régime iranien détenait  Sattar Beheshti n’est pas considéré comme un « centre de détention », il n’y avait « aucune justification pour le garder là-bas » et le lieu «  ne répondait pas aux normes légales minimales ».

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe