vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran: Un réseau de renseignement des mollahs en Allemagne et en Autriche,...

Iran: Un réseau de renseignement des mollahs en Allemagne et en Autriche, selon le Pentagone

CNRI – Le ministère du Renseignement du régime iranien (Vevak) entretient un « réseau important en Allemagne » et « Vienne, la capitale autrichienne serait remplie d’agents du Vevak » déclare le rapport récemment publié par le Pentagone et la Bibliothèque du Congrès américain.

 

La partie du rapport 64 pages concernant les «principaux secteurs d’opérations » du Vevak dit qu’ «en Europe, le Vevak dispose d’un réseau important en Allemagne ».  En janvier 2011, Hans-Peter Friedrich, ministre allemand de l’Intérieur et Heinz Fromm, le responsable du Bureau fédéral pour la protection de la Constitution (l’équivalent allemand du FBI), a indiqué que la principale responsabilité du VEVAK est « de surveiller les groupes d’opposition à l’intérieur et à l’extérieur de l’Iran et de lutter contre eux ».

Selon le rapport du Pentagone, le Vevak recueille également des informations sur la politique, l’économie et les sciences en Allemagne. « La plupart des activités de renseignement contre l’Allemagne sont menées par ce ministère [VEVAK] ». Le rapport note également que « le ministère iranien du Renseignement cherche à attirer des citoyens allemands pour coopérer avec lui. Ceci s’applique aux citoyens qui voyagent souvent en Iran pour rendre visite à leurs familles ou pour affaires. « 

« Vienne, la capitale de l’Autriche, serait remplie d’agents du Vevak. C’est à cause des bonnes relations ininterrompues entre l’Iran et l’Autriche depuis la révolution — après la crise des otages américains, qui a abouti à la condamnation de la République islamique par de nombreux pays et a isolé l’Iran à bien des égards. L’Autriche est l’un des rares pays qui n’était pas concerné. Il semble que l’Iran tire profit de cette relation en déployant ses officiers de renseignement en Autriche. On rapporte que des agents du Vevak identifient les opposants politiques à la République  islamique et les menacent pour les faire taire. »

Selon le rapport de l’Office d’assistance technique à la lutte contre le terrorisme  (CTTSO) sur le ministère du Renseignement  du régime iranien (Vevak), la guerre psychologique contre l’organisation des Moudjahidines du peuple d’Iran (OMPI) est l’un des principaux objectifs du Vevak depuis la guerre du Golfe persique en 1991.

Les 64 pages du rapport soulignent que « le Vevak a recruté d’anciens membres des Moudjahidines du peuple d’Iran (OMPI) en Europe pour les utiliser dans une campagne de désinformation contre l’OMPI ».

Photo : Les partisans des militants iraniens du Conseil national de la Résistance iranienne lançant des slogans contre le régime en Iran lors d’une manifestation devant l’ambassade du régime iranien à Berlin (photo d’archives).

Le rapport annuel du Bureau  Fédéral allemand pour la protection de la Constitution (BfV), publié en septembre 2012, déclare que « le devoir principal du Vevak » consiste à jalonner et à surveiller de près des groupes d’opposition à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Les activités d’espionnage du régime iranien contre l’Allemagne sont principalement effectuées par le Vevak. Un autre sujet principal des activités d’espionnage de ce régime comprend l’identification des opposants iraniens en exil dans la communauté vivant en Allemagne évaluée à plus de 50 000 personnes. À cet égard, l’organisation des Moudjahidines du peuple d’Iran (OMPI) et le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) sont particulièrement au centre des activités d’espionnage du régime iranien ».

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe