vendredi, décembre 2, 2022

Iran : Le lobbying de Total

Natalie NougayrèdePar Natalie Nougayrède

Le Monde – Total se livre à un lobbying intensif auprès de l’Elysée et du gouvernement français, pour que le dossier nucléaire iranien n’aboutisse pas à des sanctions. Jacques Chirac et Dominique de Villepin ont été sollicités directement.

Total tente d’empêcher que les tensions internationales nuisent aux discussions dans lesquelles il est engagé avec Téhéran pour l’exploitation d’un gigantesque gisement offshore de gaz naturel, appelé Pars-Sud, dans les eaux du Golfe. Un accord passé en 2004 avec Téhéran, au côté de la société pétrolière malaisienne Petronas, prévoit la production de gaz naturel liquéfié destiné à l’exportation.
 
Pour Total, l’enjeu est de taille. Pars-Sud recèlerait la moitié des réserves de gaz naturel iraniennes (elles-mêmes les deuxièmes au monde). Pour l’Iran, qui ne dispose pas de la technologie nécessaire pour mener seul ce projet, la participation de la compagnie française présente un intérêt stratégique.

Total avait exercé de fortes pressions, dans les années 1990, pour que le système de sanctions onusiennes contre l’Irak de Saddam Hussein soit levé. L’invasion américano-britannique de l’Irak, en 2003, avait conduit de facto à l’éviction de la société française.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe