lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran : L'avenir du régime est lié aux gardiens de la révolution,...

Iran : L’avenir du régime est lié aux gardiens de la révolution, estime leur chef politique

CNRI – L’hebdomadaire officiel du corps des gardiens de la révolution (le CGR) Sobh-e-Sadeq a publié une interview récente avec le général Yadollah Javani, chef politique du CGR sur sa vision philosophique de l’existence. L’hebdomadaire le cite disant que « le CGR est le bras du guide suprême », Ali Khamenei et « l’avenir du régime iranien est lié à celui du CGR ».

CNRI – L’hebdomadaire officiel du corps des gardiens de la révolution (le CGR) Sobh-e-Sadeq a publié une interview récente avec le général Yadollah Javani, chef politique du CGR sur sa vision philosophique de l’existence. L’hebdomadaire le cite disant que « le CGR est le bras du guide suprême », Ali Khamenei et « l’avenir du régime iranien est lié à celui du CGR ».

Il a souligné que la politique « du CGR n’est rien d’autre que celle du guide » et le CGR « doit suivre la ligne du Velayat-e-Faghih [la suprématie absolue du guide religieux] ».

Répondant à la question sur les limites de la participation du CGR dans la politique, Javani a cité Khamenei disant que « les actes du CGR sont juste limités aux responsabilités militaires. Il couvre aussi des secteurs politiques et culturels ».

Il a ajouté que le CGR devait avoir sa propre « doctrine politique » et « doit défendre [le régime] contre toutes les autres doctrines ».

“Le CGR doit adopter des mesures militaires, politiques, sécuritaires et culturelles vis-à-vis des situations qui surgissent”, a-t-il dit.

A la question de savoir si le CGR devait rester neutre dans les querelles entre les tendances politiques et les groupes, Javani a répondu que bien qu’il y ait eu une ligne rouge tracée par Khomeiny pour ne pas s’identifier avec n’importe quel groupe politique, on doit tenir compte que “cela ne signifie pas que le CGR doive se tenir en marge et n’entreprendre aucune action contre ces groupes.”

« Tout groupe qui bloquerait le Velayat (…) doit savoir que le CGR agira contre lui », a-t-il ajouté.

« L’imam [Khomeiny] n’a jamais dit que le CGR ne devait pas agir contre les groupes déviants. Il n’a jamais dit que le CGR devait rester indifférent. »

Javani a dit que « la ligne rouge s’applique quand tous les groupes croient dans la suprématie absolue du guide religieux ».

Il a dit que la première étape pour le CGR contre ces groupes est d’avoir « une doctrine politique » mais « les conditions présentes [dans le pays] ont évoluée de telle manière qu’avoir une doctrine est considéré comme l’ingérence du CGR dans les affaires politiques. »

Il a souligné que le CGR et la milice du Bassidj devaient avoir « une  vision » pour identifier tous les groupes et les tendances politiques afin de dissuader les ennemis de la république.

Photo : Khamenei promouvant Jafari au rang de général de division

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe