vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran: la pression sur les banques entrave le financement de projets pétroliers

Iran: la pression sur les banques entrave le financement de projets pétroliers

Agence France Presse – Le financement des projets pétroliers en Iran est rendu "difficile" à cause des pressions internationales sur les banques étrangères, a déclaré le ministre iranien du Pétrole Kazem Vaziri-Hamaneh.

"Les problèmes imposés aux banques ont rendu difficile le financement de certains projets", a dit le ministre, cité mardi par l’agence Irna.

M. Vaziri-Hamaneh a ajouté que le gouvernement "va décider d’utiliser les ressources domestiques et le Fonds de stabilisation pétrolier" pour remédier à cette question.

Le gouvernement américain a engagé depuis l’automne dernier une campagne auprès des grandes banques étrangères pour les dissuader de faire des affaires avec l’Iran, en arguant qu’elles risquaient de financer sans le savoir les programmes balistique et nucléaire iraniens.

La République islamique fait l’objet par ailleurs de sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies à cause de son refus de suspendre son programme nucléaire controversé.

Ces mesures ont accru la perception du risque de faire des affaires avec l’Iran pour les grandes banques étrangères, et donc l’octroi de financement.

Déjà en décembre, M. Vaziri-Hamaneh s’était plaint que "les banques étrangères refusent de nous donner des capitaux ou de participer financièrement à des projets de l’industrie pétrolière sous divers prétextes".

L’Iran est le quatrième producteur mondial de pétrole et a un besoin pressant d’investissement dans ce secteur pour conserver son rang.

 
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe