jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : La pression monte sur les prisonniers politiques à l'approche des...

Iran : La pression monte sur les prisonniers politiques à l’approche des manifestations étudiantes

EvineCNRI – Le régime des mollahs a intensifié la pression et les restrictions sur les prisonniers politiques, créant une situation préoccupante pour la santé des prisonniers.

Behrouz Javid Tehrani, prisonnier politique est en isolement à la prison de Gohardacht depuis le 1er juin. Il devrait y rester pour une période indéterminée après les manifestations étudiantes prévues pour commémorer la révolte des universités de juillet 1999.

Tehrani avait été arrêté le 8 juillet 1999 lors d’un raid des agents du régime contre la cité universitaire de Téhéran alors qu’il n’avait que 19 ans.

Hamed Rouhinejad, qui souffre d’une grave sclérose en plaques et d’importantes complications physiques, comme l’incapacité d’utiliser ses mains et des problèmes de vue, s’est vu refuser un transfert à l’hôpital et n’a pu recevoir les médicaments envoyés par sa famille.

Le régime des mollahs a également accru les pressions sur les détenues politiques du de la prison d’Evine. Même avec des températures atteignant 40 degrés, les prisonnières sont enfermées en grand nombre dans les cellules sans air conditionné. L’eau est coupée en permanence.

Les prisonniers politiques dans leur ensemble, y compris les détenues, ont été gravement empoisonnés par une eau insalubre et la nourriture avariée et les gardiens les privent de soins.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe