lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : La mère d'un résident d'Achraf risque de perdre la vue...

Iran : La mère d’un résident d’Achraf risque de perdre la vue à la prison d’Evine

ImageCNRI – Selon les informations venant de la section des femmes de la prison d’Evine à Téhéran, Mme Kobra Amirkhizi, 56 ans, qui souffre de saignements à l’oeil dans la section 209 risque sérieusement de perdre la vue.

 

Mme Amirkhizi, d’une famille bien connue à Téhéran, dont plusieurs membres de la famille ont été exécutés par les mollahs, est la mère d’un résident du camp d’Achraf en Irak, où séjournent près de 3500 membres du principal groupe d’opposition iranien, l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI).

Mme Amirkhizi, s’est vue refuser un traitement médical à la prison d’Evine. On lui a dit au dispensaire : « vous avez encore le temps avant de ne plus rien voir sous vos pieds ».

Le 16 janvier dans l’après-midi, des dizaines de parents de résidents d’Achraf, dont Mme Amirkhizi, se sont rendu en l’Irak dans le but de voir leurs proches. Ils ont été arrêtés à l’aéroport de Téhéran. La majorité des personnes arrêtées étaient des femmes de 60 à 80 ans. Elles ont été violemment battues par des agents du renseignement.

Les familles arrêtées ont été placées en isolement à Evine dans la section politique 209. Leurs maisons ont été également perquisitionnées par les forces de sécurité. Leurs biens ont été saisis et même leurs enfants ont été menacés par des hommes armés.

La famille de  Mme Amirkhizi est allée au tribunal pour connaître le sort qui lui sera réservé. Dans leur dernier rendez-vous le 27 février, le juge leur a dit: «Nos supérieurs ont ordonné qu’elle ne soit pas libérée parce que beaucoup de ses proches parents sont dans le camp d’Achraf ».

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe