samedi, novembre 26, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLe siège d'Achraf s’est fait sur ordre de Khamenei

Le siège d’Achraf s’est fait sur ordre de Khamenei

ImageMohammad Mohadessine, président de la commission des Affaires étrangères du Conseil national de la Résistance iranienne a accordé une interview au quotidien Al-Zaman dont voici des extraits : Le siège d’Achraf a eu lieu sur l’ordre de Khamenei, et il vise également les Irakiens.

Par Mustafa Ammareh

Al-Zaman (International), 29 mars – Ces derniers jours, après que les responsables irakiens aient jugé indésirable la présence de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI) sur le territoire irakien, nous avons assisté à l’encerclement du camp d’Achraf par les forces irakiennes. Bien que la Cour européenne ait radié l’OMPI de la liste européenne des organisations terroristes, certains observateurs ont lié les mesures du gouvernement irakien aux pressions venant d'Iran ainsi qu’au voyage de Rafsandjani en Irak. Pour faire la lumière sur ces questions, Azzaman a interviewé Mohammad Mohadessine.

 

Question: Quelle est l'ampleur du siège d’Achraf? Pourquoi un tel état de siège dans les circonstances actuelles?

Mohadessine: Le régime iranien considère que la Résistance iranienne et en particulier l’OMPI sont la seule menace à son existence et à sa survie. C'est quelque chose qu'il a dit à maintes reprises depuis le début de son instauration. En 1980, Khomeiny a en effet déclaré que «nos ennemis ne sont ni les Etats-Unis ni l'Union soviétique, ils se trouvent sous notre nez, ici, à Téhéran », visant l’OMPI. Cela explique pourquoi le régime iranien réclame toujours en priorité à ses interlocuteurs de sévir contre l’OMPI. Le 7 mai 2008, le Wall Street Journal citait des diplomates disant que "les responsables iraniens ont demandé la répression de l’OMPI dans les négociations avec les gouvernements occidentaux sur le programme nucléaire de Téhéran et d'autres questions."

Le régime iranien a dépensé des milliards de dollars pour maintenir l’OMPI sur la liste des organisations terroristes dans le but de contenir l'organisation. La situation en Irak démontre que le régime a peur d'une organisation qui n'est pas armée et en état de siège. Le régime sait que l’OMPI est l'ultime source d'inspiration et de motivation du peuple iranien pour développer une résistance organisée.

L’OMPI n'est pas un simple opposant politique du régime iranien. Défendant un islam tolérant et démocratique, elle est en fait l'antithèse de l'intégrisme. Pour l’OMPI, la légitimité du gouvernement est fondée sur le vote populaire. Elle croit également en l'égalité ethnique et religieuse, et défend des droits égaux pour les femmes. En outre, l’OMPI est fidèle aux relations fraternelles et de bon voisinage avec les autres pays. C’est pourquoi, le régime iranien cherche à détruire l’OMPI en Irak dans le but de faire d’une pierre deux coups : détruire ses adversaires et supprimer les obstacles culturels et politiques au développement de l’intégrisme en Irak.

Mais pourquoi tout ceci arrive-t-il aujourd'hui ?

Tout d'abord, en raison de la crise interne qui touche le régime iranien sous la forme de révoltes sociales, en particulier par les étudiants. Ensuite, en raison de la défaite stratégique des agents du régime en Irak lors des dernières élections des conseils provinciaux. Enfin, en raison de la radiation de l’OMPI de la liste européenne des organisations terroristes, une inscription qui, dès le début, a été faite avec l’argent du pétrole du peuple iranien, et sur laquelle le régime a beaucoup compté.

Ces facteurs ont sonné le tocsin pour le régime. Par conséquent, il essaie vainement de résoudre le problème de l’OMPI en faisant des pressions sur le gouvernement irakien.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe