samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran-élection : les luttes intestines entre les factions s’exacerbent

Iran-élection : les luttes intestines entre les factions s’exacerbent

Iran-élection : les luttes intestines entre les factions s’exacerbent

CNRI – Alireza Zakani, ancien député affilié à la faction du Guide suprême des mollahs, a déclaré en réaction au soutien du président du parlement, Ali Larijani, à la candidature d’Hassan Rohani : « Ali Larijani a mis en vente le reste de son honneur. »

Mohammad Dehghan, le manager de la campagne de Bagher Ghalibaf, candidat à l’élection présidentielle, a demandé à Rohani de briser le silence concernant l’affaire de corruption financière de son frère.

Karaneh, un site web créé par Bagher Ghalibaf pour obtenir plus de votes, a été bloqué par les bandes rivales.

Les cas de pillage de propriétés, mentionnés explicitement et implicitement, se sont transformés en la principale arme pour la lutte pour le pouvoir. Hassan Rohani a déclaré : « Il existe un réseau de corruption dans le pays, nous devons échafauder un plan pour y mettre fin », (télévision d’État, le 7 mai 2017).

Rohani a déclaré, en s’adressant à la bande rivale et aux gardiens de la révolution : « Vous sanctionnez les commerçants, votre source de revenus a coulé ces quatre dernières années, c’est pour cette raison que vous êtes tellement en colère ? » (discours de Rohani à Orumieh, le 7 mai 2017)

Rohani s’est adressé le 8 mai à Ebrahim Raïssi (un autre candidat) : « Les gens ne veulent pas de quelqu’un qui a passé ces 38 dernières années à ne faire qu’exécuter et emprisonner les citoyens. » Il a ajouté : « Je suis entré dans la course pour dire aux pro violences et aux extrémistes que cette ère est terminée. Votre logique est basée sur la démagogie et vous n’avez rien d’autre à offrir. »

Ebrahim Raïssi a répliqué à Rohani le 8 mai, dans un discours au Khouzistan : « Nous demandons au gouvernement ce que vous avez à dire concernant vos promesses après quatre ans de mandat. Pourquoi parlez-vous de problèmes marginaux au lieu de répondre aux questions principales ? Pourquoi existe-t-il tant de problèmes concernant les conditions de vie, le travail et le logement des Iraniens ? Le gouvernement ne fait qu’essayer d’effrayer les gens concernant leurs rivaux au lieu de répondre à ces problèmes capitaux. »

Il a ajouté : « Pourquoi dites-vous des choses pour effrayer les gens concernant vos rivaux ? Pourquoi vous évitez de parler de vos réussites pendant ces quatre dernières années ? Pourquoi avez-vous posé votre candidature si vous êtes incapable de tenir vos promesses ? »

Pour sa part, le quotidien « Jomhuri-e-Eslami » s’est alarmé au sujet des affrontements entre les factions rivales et a écrit le 8 mai: « Il est clair qu’aujourd’hui est le jour où les ennemis jurés de l’Etat sont heureux, avec les candidats à la présidence qui remettent tout en question, même la révolution et le bilan de notre régime. Ceux qui sont blessés par la révolution affirment utilisent ces dires pour prouver l’inefficacité du système. » Le quotidien met en garde les bandes rivales : « Vous ne devriez pas mettre le feu au palais pour un morceau de tissu (perdre le sens des proportions). » Rappelant que : « La focalisation sur la corruption au sein du système est devenu un carrefour pour la propagande et les attaques des candidats. Un système déformé qui détruit ses rivaux et les réduits à l’inaction. »

 

Lire aussi: 

Iran – « Election présidentielle » des mollahs en mai en 12 questions

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe