vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: EconomieIran – Avertissement de quatre ministres à Rohani, la chute de l’économie...

Iran – Avertissement de quatre ministres à Rohani, la chute de l’économie après l’accord nucléaire

Iran – Avertissement de quatre ministres à Rohani, la chute de l’économie après l’accord nucléaire

CNRI – Alors que certaines compagnies occidentales, notamment françaises, cherchent depuis quelques mois à faire des affaires en Iran, quatre ministres de Rohani viennent de publier une lettre ouverte dans laquelle ils se plaignent de la détérioration de la situation économique dans le pays, surtout ces derniers mois et après la signature de l’accord nucléaire avec les pays du groupe P5+1.

Cette lettre ouverte – dont le texte a été publié hier par l’agence de presse officielle Mehr – a été signée par : Ali Tayyebnia (ministre de l’économie), Ali Rabii (ministre du travail), Mohammad-Reza Nemat-Zadeh (ministre de l’industrie) et Hossein Dehghan (ministre de la Défense). La raison de la présence du ministre de la Défense parmi les signataires de cette lettre est que ce ministère a d’importantes activités dans plusieurs secteurs économiques en Iran.

Selon les auteurs de cette lettre, durant les 19 derniers mois, l’indice de la bourse de Téhéran a chuté de 42% ; le prix de cuivre a chuté de 53% et le prix d’acier a chuté de 31% ; les taux d’intérêts ont considérablement baissé ; l’industrie automobile est au bord de l’arrêt total et le nombre de voitures en stock qui ne trouvent pas d’acheteur dépasse les 100 000.

La publication de cette lettre ouverte montre qu’il y a une importante crise au sommet du régime iranien. Contrairement aux prévisions de certains experts occidentaux, l’accord nucléaire signé en juillet dernier n’a eu jusqu’à présent aucun effet positif sur l’économique iranienne.

Les signataires de la lettre parlent de « manque de coordination au sein de l’appareil de l’Etat ». Ils font ainsi allusion aux contrôles intempestifs que le bureau de Khamenei (le guide suprême du régime) et les pasdaran (les gardiens de la Révolution) exercent sur des pans entiers de l’économie iranienne, lesquels entravant fortement les politiques économiques du gouvernement.

Concomitamment avec la publication de cette lettre ouverte, Mohsen Renani (un économiste proche du régime) a déclaré dans une interview avec des journaux : « L’économie iranienne est comme un malade qui est fortement empoisonné, mais qui n’a plus confiance à son médecin, c’est-à-dire au régime au pouvoir dans le pays. »

Les quatre ministres de Rohani ont affirmé que la signature de l’accord nucléaire a été un événement très positif, mais il a réduit la demande sur le marché car les gens attendent une baisse des prix pour de nombreuses marchandises. Ils ont mis en garde que cette situation peut provoquer une baisse considérable (entre 1000 et 1500 points) de l’indice de la bourse de Téhéran.

Au sujet des investissements étrangers en Iran, les signataires de la lettre ont déclaré : « L’arrivée des investisseurs étrangers ne réglera aucun problème et ne fera qu’aggraver la crise économique dans le pays ».

Mohammad Bagher Nobakht, adjoint du président du régime iranien, a été interrogé le lundi 5 octobre au sujet de cette lettre ouverte signée par quatre membres du gouvernement. Il a refusé de commenter cette initiative et s’est contenté de dire qu’il va en parler avec Rohani.

 

Lire aussi: 

La valeur du rial iranien a encore chuté

Le conseiller de Rohani reconnaît que le régime iranien va avoir cette année son pire déficit budgétaire depuis 37 ans

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe