lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIrak: Spectaculaire hausse des attaques liées à l'Iran (Washington)

Irak: Spectaculaire hausse des attaques liées à l’Iran (Washington)

Agence France Presse – Les attaques contre les soldats américains en Irak à l’aide d’engins explosifs qui pourraient venir d’Iran ont augmenté de manière spectaculaire depuis le début de l’année, a dit samedi le commandant des troupes américaines en Irak, le général David Petraeus.

Une réduction de telles attaques avait été observée les mois précédents, mais "cette année, au cours des dix derniers jours, les EFP ont augmenté, suivant un facteur d’environ deux ou trois, et franchement, nous essayons de déterminer ce que cela signifie", a-t-il dit à la presse lors d’une visite du président George W. Bush à Camp Arifjan, une base américaine au Koweït.

Les EFP (Explosive formed penetrators), plus perfectionnés que les engins explosifs artisanaux utilisés sur les bords de routes, sont capables de percer les blindages. Ils ont causé des pertes considérables dans les rangs américains. Les Américains estiment qu’ils portent la signature iranienne.
 
Le général Petraeus n’a pas chiffré les attaques ni le nombre des victimes. Il n’a pas dit non plus à quelle époque antérieure il comparait les chiffres des premiers jours de l’année.

Il s’exprimait après que M. Bush eut de nouveau réclamé de l’Iran qu’il cesse de soutenir des groupes combattant les soldats américains en Irak.

Selon lui, les Américains essaient de comprendre, à partir de ce qu’il a appelé des "indicateurs disparates" sur l’action iranienne en Irak, s’ils ont affaire à "un changement de politique" ou "s’il se passe autre chose".

En octobre et novembre 2007, des responsables américains avaient fait état d’une diminution constante depuis trois mois de l’utilisation des engins piégés iraniens, y voyant le signe d’une baisse des envois d’armes iraniennes en Irak.

Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates avait alors affirmé que cette baisse avait été constatée après une rencontre en août 2007 entre le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki et le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, l’Iran ayant "donné des assurances" à Bagdad qu’il aiderait à arrêter le flot d’engins explosifs arrivant en Irak.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe