dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: FemmesInquiétudes sur la situation des femmes en Iran

Inquiétudes sur la situation des femmes en Iran

L’Echo – Le régional, 25 juillet – Le bulletin des femmes iraniennes, un organisme diffusé sur internet, proche du mouvement des Moudjahidine basé à Auvers-sur-Oise, s’inquiète des violations systématiques des droits à la vie, des exécutions et peines de mort prononcées à la chaîne en Iran.

Elle relève le cas d’une femme, Kobra N., habitant la ville de Sanandaj et mère de quatre enfants, sur le point d’être lapidée.

 Kobra a été forcée au mariage puis à la prostitution par son mari toxicomane. Ecrasée quotidiennement sous cette pression et les comportements sauvages de son mari, elle se lie d’amitié avec un des clients prénommé « Habib » et « Habib » assassine le mari de Kobra. « Habib » est libéré sous caution mais Kobra est condamnée à être lapidée pour relations sexuelles hors mariage. (Iran Press News – 3 juin 2007)

Arrestations arbitraires de plus de 3000 femmes pour un « mauvais comportement vestimentaire »

D’après une annonce officielle du régime iranien, plus de 200 femmes ont été convoquées à la justice et 3000 interpellées dans le cadre du plan de la sécurité sociale (Hambastegui Meli – 6 juin 2007)

Plus de 14 000 personnes ont été interpellées dans le cadre du plan de la lutte contre le mauvais comportement vestimentaire.

Un mois après le déclenchement de ce plan dans les provinces, entamé avec un mois de retard par rapport à la  capitale, les officiels de la police dans certaines provinces ont annoncé les chiffres du nombre d’hommes et femmes « mal vêtus »  et interpellés ainsi que le nombre d’unités corporatives qui ont été fermées.

D’après ces rapports repris par les agences de presse, 14 635 femmes dans 10 provinces  du pays notamment en Ispahan, Kurdistan, Ardebil, Mazandaran, Guilan, Khorassan, Semnan, Khouzistan, Fars ainsi que dans les aéroports et les gares ont été  interpellées. (Journal Rouz, 29 mai 2007)

Les femmes harcelées

Les militantes du mouvement des femmes, « Bahar Hedayat », sont harcelées, persécutées. L’une d’entre elles a été condamnée à 2 ans de prison fermes accusée d’avoir agi contre la sécurité nationale par sa participation au rassemblement des femmes du 12 juin 2006.

De son coté une autre militante des droits des femmes, Roya Tolouyi, a été condamnée à 6 ans de prison par un tribunal de la ville de Sanandaj pour avoir collaboré au magazine « le message du peuple du Kurdistan ».

D’après « Narine Sotoudeh » l’avocat de Mme Tolouyi, sa cliente est inculpée d’avoir participé aux mouvements protestataires du 30 juillet 2005 en face du gouvernorat de la province ainsi que pour des propagandes antigouvernementales. (Radio Farda – 24 mai 2007)

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe