mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeEnquête sur l’envergure des activités des Gardiens de la révolution (pasdaran) du...

Enquête sur l’envergure des activités des Gardiens de la révolution (pasdaran) du régime iranien

Enquête sur l’envergure des activités des Gardiens de la révolution (pasdaran) du régime iranien

Le régime iranien cherche le pouvoir, le contrôle et l’influence au Moyen-Orient. Tout ce qu’il fait, il le fait dans ce but et ne se soucie guère des conséquences.

Un exemple en est le trafic de drogue dans lequel le régime des mollahs est impliqué. C’est quelque chose qui affecte grandement la population de l’Iran et chaque année, de plus en plus de personnes deviennent toxicomanes. C’est un problème qui affecte gravement les jeunes du pays et le gouvernement n’aborde pas la question.

Probablement parce que c’est quelque chose qui génère assez de revenus aux Gardiens de la révolution (pasdaran).

Outre le trafic de drogue, le régime produit également de la fausse monnaie et des cigarettes et participe au blanchiment d’argent. Ce ne sont là que quelques-unes des activités menées par le régime des mollahs.

Mais n’oublions pas le plus grave ! Le programme nucléaire. Malgré l’accord de 2015, l’Iran travaille toujours sur son projet nucléaire avec l’aide de réseaux et de cellules illégales de contrebande.

La principale stratégie de l’Iran consiste à semer le chaos à travers le Moyen-Orient et à déclencher des guerres et des conflits partout où ce sera possible.

Tous les conflits dans lesquels l’Iran s’est mêlée, impliquaient l’utilisation de réseaux de milices et de groupes mandataires comme les Fatimiyounes afghans, les Hezbollahs irakien et libanais, l’Ansarollah Yéménite et de nombreux autres groupes dans toute la région. Ils participent tous à la domination de l’Iran sur la région.

L’Iran des mollahs évite l’implication direct dans certains conflits, mais elle envoie des armes dans les foyers de conflits et fournit un soutien financier et une formation aux groupes mandataires et aux milices. La force Qods affiliée aux pasdaran s’y rend pour renforcer, au nom de l’Iran, les milices locales qui sont présentes.

Les États-Unis, dans leurs efforts permanents pour réduire l’influence de l’Iran, ont déclaré qu’ils se focaliseront davantage sur la façon dont l’Iran se comporte dans la région et la manière dont elle fonctionne. Les États-Unis obtiendront l’aide d’alliés au Moyen-Orient et ils accorderont une attention particulière aux réseaux de formation et de contrebande.Les États-Unis ont déclaré qu’ils publieraient des informations sur ces efforts.

Il est essentiel que ces efforts révèlent les activités dangereuses dans lesquelles le régime des mollahs est impliqué. Récemment, des rapports ont indiqué qu’il existe des liens étroits entre Al-Qaïda et l’Iran – un autre point que les États-Unis étudient.

Il a été rapporté qu’en 2003, Al-Qaïda a mené un certain nombre d’attentats en Arabie Saoudite. On pensait initialement que c’était des terroristes saoudiens qui étaient derrière les explosions, mais il s’avère que cela était commandité par le terroriste égyptien Saif Al-Adel, le bras droit d’Oussama Ben Laden. Al-Adel aurait joué un rôle dans les attentats du 11 septembre aux États-Unis et était un fugitif en Iran où il était protégé. Les ordres d’atentats provenaient d’Iran.