vendredi, juin 2, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLes mollahs menacent la famille Saremi : « la pierre tombale devra...

Les mollahs menacent la famille Saremi : « la pierre tombale devra être ordinaire »

CNRI – Craignant l’influence croissante de la courageuse histoire de résistance du prisonnier politique exécuté Ali Saremi dans la population et particulièrement les jeunes en Iran, le régime iranien a mis en garde sa famille de ne pas écrire sur sa pierre tombale les poèmes et déclarations émouvants au sujet de ses idéaux et de ses pensées contre l’injustice et la tyrannie.

Des agents des servi ces de renseignements (VEVAK) ont contacté la famille Saremi, les avertissant que l’inscription sur sa pierre tombale devait être simple et ordinaire.

Ali Saremi a été exécuté le 28 décembre, après avoir passé un total de 24 années en prison sous les dictatures du chah et des mollahs. Il a été arrêté pour la dernière fois en septembre 2007 après avoir rendu visite à son fils au camp d’Achraf, où résident 3 400 membres de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI).