mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIncendie majeur à la prison d'Evine, la résistance iranienne met en garde...

Incendie majeur à la prison d’Evine, la résistance iranienne met en garde contre le massacre des prisonniers politiques

Incendie majeur à la prison d'Evin, la résistance iranienne met en garde contre le massacre des prisonniers politiques

Un incendie majeur a englouti la tristement célèbre prison d’Evine (Evin), où de nombreux prisonniers politiques sont détenus derrière les barreaux. Selon des sources locales, des coups de feu répétés peuvent être entendus. La vie de nombreux prisonniers est en danger.

À 21h50, heure de Téhéran, une énorme explosion a été entendue qui a secoué les fenêtres des bâtiments environnants. Certains prisonniers sont sur le toit de la prison. Des slogans « A bas le dictateur, à bas Khameneï» pouvaient être entendus à l’intérieur d’Evine.

Selon des informations sur les lieux, Des Téhéranais de différentes quartiers de la capitale se sont précipitées vers la prison d’Evine pour protester et empêcher davantage de forces de sécurité de faire une descente dans la prison et d’abattre des prisonniers. Les forces de sécurité ont été dépêchées pour disperser la foule.

L’agence de presse du régime Tasnim appartenant à la force Qods des pasdaran a déclaré : « Immédiatement après un conflit entre des prisonniers et un incendie qui s’est déclaré dans un atelier de couture, les responsables de la prison ont pris des mesures pour contrôler le conflit et la caserne de pompiers située dans la prison a immédiatement commencé l’opération d’extinction d’incendie et maintenant le feu a été contenu et éteint.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, a appelé les Nations Unies, le Conseil des droits de l’homme, le Haut-Commissaire aux droits de l’homme et l’Union européenne à intervenir immédiatement pour empêcher un massacre de prisonniers d’Evine.

Mme Radjavi a appelé les habitants et les jeunes de Téhéran à se précipiter pour aider les familles qui ont convergé vers la prison d’Evine pour aider à sauver la vie des prisonniers qui sont confrontés au feu et aux tirs du Corps des Gardiens de la révolution (CGRI).

Rappelant un incident similaire à la prison de Lakan dans la ville de Rasht le 9 octobre, Mme Radjavi a noté qu’au moins 10 prisonniers ont été tués à cause des tirs des gardiens de prison et de l’incendie, tandis qu’un plus grand nombre de prisonniers ont été blessés.

Selon le site officiel de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK), un témoin oculaire proche de la prison d’Evine a rapporté à 22h30. Heure de Téhéran : « Les prisonniers se sont dirigés vers les murs de la prison et les agents de sécurité ont lâché les chiens dans la prison et ont détaché leurs colliers. Le bruit assourdissant des aboiements peut être entendu à l’extérieur de la prison. Il y a un bruit constant d’explosions de grenades chevauchant le barrage de coups de feu.

L’une des familles des prisonniers devant la prison d’Evine a déclaré : « Nous avons entendu 3 explosions similaires à des RPG ou des mortiers. Les forces spéciales des gardes provinciaux ont fait une descente dans la prison d’Evin. Le régime essaie d’envoyer des miliciens du Bassidj depuis différentes parties de Téhéran pour combattre les gens qui se sont rassemblés ici.

Un autre témoin oculaire a rapporté : « Au moins deux toits se sont effondrés dans la prison d’Evin. Plusieurs détenus sont dans la cour de la prison. Des explosions se font entendre de temps à autre. Les unités anti-émeutes tirent des gaz lacrymogènes pour disperser les familles rassemblées devant la prison.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe