jeudi, décembre 1, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeDeux diplomates iraniens expulsés par la Bosnie pour "espionnage"

Deux diplomates iraniens expulsés par la Bosnie pour « espionnage »

AFP, 16 mai – Deux diplomates iraniens, soupçonnés d' »espionnage » par les services de renseignement bosniens, ont été déclarés persona non grata et expulsé de Bosnie, en raison notamment de leurs contacts avec un leader local des musulmans radicaux, a-t-on appris jeudi de source officielle.

« Les diplomates iraniens, Hamzeh Doolab Ahmad et Jadidi Sohrab, qui ont été déclarés persona non grata à la demande du ministère de la Sécurité, ont quitté le territoire de la Bosnie-Herzégovine », indique le ministère bosnien de la Sécurité dans un communiqué.

« En leur qualité de membres du personnel diplomatique, Hamzeh Doolab Ahmad et Jadidi Sohrab, se sont servis de leur statut diplomatique pour mener des activités incompatibles avec leur fonction diplomatique et avec la Convention de Vienne qui régit les relations diplomatiques », selon la même source.

Dans son communiqué, le ministère ne donne pas davantage de détails.
Contactée par l’AFP, l’ambassade d’Iran en Bosnie a dit ne « pas avoir de réaction » à cette décision des autorités locales.

Selon une source au sein du ministère de la Sécurité ayant requis l’anonymat, les deux diplomates ont été soupçonnés d' »espionnage et d’actions suspectes contre l’ordre constitutionnel » du pays.

Il s’agissait « du deuxième et du troisième secrétaire de l’ambassade », selon cette même source.
« Ils ont été en contact avec Nusret Imamovic », un des leaders des musulmans wahhabites en Bosnie, a déclaré cette source.

La communauté musulmane de Bosnie (40% des 3,8 millions d’habitants), est essentiellement modérée.

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe