mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLuttes intestines et menaces réciproques

Luttes intestines et menaces réciproques

Mascarade électorale – N°11

• La faction de Khamenei menace Ahmadinejad d’une motion de censure et Macha’i menace de révéler ce qui se passe en coulisse
• Un adjoint d’Ahmadinejad : En bloquant la voie à Ahmadinejad, la faction de Khamenei finira par appeler de ses vœux la mort mille fois par jour.
• Rafsandjani ramènera le pays à la situation d’avant 2005

La lutte pour le pouvoir au sein du régime des mollahs bat son plein.  Khamenei, dans une situation de fragilité, met toutes ses forces dans la balance pour affronter les deux factions de Rafsandjani et d’Ahmadinejad. Par conséquence, des éléments de la faction de Khamenei au parlement ont menacé Ahmadinejad d’une motion de censure. Haidarpour, membre de la commission de la sécurité nationale, notant le soutien d’Ahmadinejad à Macha’i, a lancé : “Bien que l’incompétence politique d’Ahmadinejad soit indiscutable, nous allons continuer d’attendre jusqu’à l’élection afin d’avoir un scrutin éclatant et sans tension dans des conditions plus pacifiques (…) si de telles mesures doivent se répéter à l’avenir, le parlement recourra à une action substantielle, sérieuse et légale.”

Haidarpour a ajouté : “La personne qui est au poste de président enfreint aisément la loi de la république islamique d’Iran et ignore les ordres du guide d’adhérer à la loi.”

 

Abordant la réaction probable d’Ahmadinejad au rejet des candidats du gouvernement et son recours à des mesures telles que la démission et de ne pas conduire l’élection, il a noté : “Le parlement s’opposera substantiellement, sérieusement et légalement à toute mesure qui plongerait le pays dans la crise et des épreuves.” (Agence Mehr affiliée au Vevak – 14 mai)

En retour, le 15 mai, Mohammad Jafar Behdad, l’adjoint politique d’Ahmadinejad, a écrit en évoquant la faction de Khamenei : “Depuis qu’ils estiment que leur seul obstacle est un phénomène appelé ‘la prolongation d’Ahmadinejad’, ils cherchent de toutes leurs forces et de tout leur désir, à le détruire et à démontrer sa déviation des idéaux religieux et révolutionnaires.” Abordant la candidature de Rafsandjani, il a ajouté : La faction de Khamenei ne savait pas qu’en “bloquant la route à la ‘prolongation d’Ahmadinejad’, non seulement elle n’en tirerait rien de substantiel, mais qu’elle finira par appeler de ses vœux la mort mille fois par jour ”. Citant Ahmadinejad, il a affirmé : “Ces malheureux ne savent pas ce qui attend le pays (…) voila que c’est à nous, qui sommes accusés de nous opposer au guide, de défendre finalement le guide et sa tutelle (du pays).”

Dans une menace ouverte, l’adjoint politique d’Ahmadinejad a écrit : “Hachemi Rafsandjani ramènera le pays à la situation d’avant 2005 (…) les fondamentalistes devraient faire preuve de zèle et de tact et dans le peu de temps qui reste, compenser leurs quatre années d’erreurs (à s’opposer à Ahmadinejad). Sinon, tous les yeux se tourneront vers la force qui se sacrifie pour la révolution islamique, à savoir Mahmoud Ahmadinejad, pour jouer un rôle éternel dans ce tournant historique des événements (…)”

Macha’i, candidat de la faction d’Ahmadinejad, a continuée à menacer la faction de Khamenei en disant qu’il allait briser son silence : “Cela fait deux ans à présent que nous gardons un silence vaste et profond (…) à l’avenir nous parlerons de ce qui se passe en coulisses pour certaines choses.” (Agence officielle ILNA – 15 mai)

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 16 mai 2013
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe