lundi, février 6, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireDes parlementaires américains visent les importations d'essence en Iran

Des parlementaires américains visent les importations d’essence en Iran

Les émeutes de l'essence en Iran le 28 juin 2007, durant lesquelles de nombreuses stations services avaient été incendiées après les restric tions annoncées par le régime et les longues files d'attente qui s'étaient formées. Les Iraniens excédés avaient laissé exploser leur colère.CNRI – Près d’une vingtaine de sénateurs américains présenteront un projet de loi mardi menaçant de sanctions les entreprises étrangères qui fournissent de l'essence et des produits pétroliers raffinés au régime iranien, a rapporté le Washington Times.

« La loi de renforcement des sanctions contre l'Iran, dont un résumé a été remis au Washington Times, lundi, serait une nette escalade dans la guerre économique des États-Unis pour persuader l'Iran de suspendre l'enrichissement d'uranium et répondre à des questions non résolues sur son programme nucléaire», a ajouté le rapport.

« La législation passée et les décrets de la Maison Blanche ont interdit les investissements américains dans le secteur pétrolier de l'Iran et interdit aux banques américaines même des contacts indirects avec les institutions financières iraniennes. Les nouvelles sanctions vont beaucoup plus loin, même si on ne sait pas clairement dans quelle mesure elles pourront être appliquées facilement. Elles gèleront les actifs américains de sociétés étrangères fournissant des produits pétroliers raffinés à l'Iran et leur interdiront de faire des affaires aux États-Unis. »

« Le projet de loi vise à exploiter le fait que si l'Iran est le troisième exportateur de pétrole brut le plus important, il importe environ 40 % de son essence. C'est parce qu'il n'a pas la capacité de raffinage et que les subventions en gaz du gouvernement assurent que la demande dépasse l'offre.

« Le nouveau projet de loi "exige du président qu’il impose des sanctions à toute personne ou société qui fournit à l'Iran des ressources en pétrole raffiné ou qui se livre à des activités pouvant contribuer à la capacité de l’Iran d'importer ces ressources", dit le résumé de la loi. Plus précisément, le projet de loi cible les personnes qui vendent, transportent, assurent ou financent les livraisons d'essence et d'autres produits pétroliers raffinés. 

« Démocrates et républicains figurent au nombre des 23 sponsors du projet de loi. Il y a des parlementaires libéraux comme le sénateur Ron Wyden, Oregon-démocrate, et le vice-président conservateur de la commission du renseignement du Sénat, Christopher S. Bond, Missouri, républicain. »

Le WT écrit encore : « La nouvelle loi contre l'Iran est dans la lignée d’une lettre envoyée plus tôt ce mois-ci par les dirigeants démocrates de la Chambre à la Maison Blanche, exprimant leur soutien aux négociations, mais disant aussi que les pourparlers ne peuvent pas durer indéfiniment. »