vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsDes milliers de personnes vivent toujours dans des tentes en Iran un...

Des milliers de personnes vivent toujours dans des tentes en Iran un an après le séisme de Kermanshah

Des milliers de personnes vivent toujours dans des tentes en Iran un an après le séisme

Plus d’un an après le tremblement de terre dévastateur d’une magnitude de 7,3 à Kermanshah, à l’ouest de l’Iran, qui a fait 600 morts, 10 000 blessés et 70 000 sans-abri, la grande majorité des survivants vivent encore sous des tentes malgré les intempéries d’un hiver rigoureux.

Les médias iraniens de novembre 2017 indiquent que plus de 103 appartements ont été endommagés – en fait, le coût des dommages a été estimé à 11 fois plus que le budget annuel de la province. La raison de l’ampleur des dégâts est qu’une grande partie des maisons construites par le régime pour les plus pauvres ont été construites avec des matériaux de qualité inférieure.

Mais maintenant, il semble que le régime n’ait pas retenu la leçon puisque les pauvres de Kermanshah sont toujours sans logement adéquat, forcés de vivre dans des tentes qui se remplissent d’eau chaque fois qu’il pleut ou qu’il neige et se contentent de petits appareils de chauffage électrique inefficaces.

L’agence de presse publique IRNA a écrit le 27 novembre que de nombreuses personnes manquent toujours d’abris de base, même si les rues de la ville sont pleines de pluie et de boue qui ont « pénétré dans les tentes des victimes du séisme », et que les habitants tentent de remédier à la situation en « utilisant des bâches en plastique et en creusant des canaux d’eau. »

C’est quelque chose qui affecte la santé physique et mentale des survivants, augmentant leur risque de maladie ou la dépression de la population. Un survivant a déclaré au journal Arman : « Ils étaient censés construire des maisons pour nous, mais ils disent que l’abri serait suffisant maintenant. »

Bien sûr, le régime a une version différente. En octobre, le président du régime iranien Hassan Rohani a affirmé que « presque tout le monde » est revenu dans des maisons qui ont été reconstruites et réparées.

Il s’agit probablement d’une tentative de distraire la communauté internationale de la crise, car ce sera une autre raison pour laquelle les mollahs devraient être chassés du pouvoir. Il convient également de noter que Salamat News, un autre site Web géré par l’État, a accusé le régime iranien de sous-estimer gravement le nombre de morts lors du séisme de 2017.

Pire encore, un tremblement de terre d’une magnitude de 6,3 a été enregistré en novembre dernier, qui a fait plus de blessés – en particulier des sans-abri – détruisant 600 autres lieux de vie et en endommageant 3 500 autres. Elle a causé 15 millions de dollars de dommages et intérêts supplémentaires (sur la base d’un taux de conversion de 150 000 rials pour un dollar).

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe