samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeDes cheikhs chi'ites musulmans condamnent Téhéran pour la violence en Irak

Des cheikhs chi’ites musulmans condamnent Téhéran pour la violence en Irak

Par Amit R. Paley et Sudarsan Raghav

The Washington Post, Bagdad – Plus de 300.000 musulmans chi’ites de l’Irak du sud ont signé une pétition condamnant l’Iran pour fomenter la violence en Irak, selon un groupe de cheikhs menant cette campagne.

"Les Iraniens, en fait, se sont emparés de tout le sud de l’Irak", a dit un dirigeant tribal de premier plan du sud qui parlait sous condition d’anonymat parce qu’il craignait pour sa vie. "Leur influence se trouve partout."

Cette fronde irakienne organisée et inhabituelle illustre les divisions provoquées par l’Iran parmi la majorité des Chi’ites en Irak. Le Premier ministre et les principaux blocs politiques sont étroitement liés à l’Iran, mais les organisateurs de la pétition ont dit que beaucoup de citoyens sont violemment opposés à l’ingérence iranienne dans des affaires irakiennes.

Plusieurs cheikhs menant la campagne ont voyagé jusqu’à la capitale de la province de Diwaniyah dans le sud et ont montré au Washington Post et à d’autres organes de presse un fichier électronique rempli d’images de signatures approuvant, ont-ils dit, la pétition. Leur effort est soutenu par l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran, ou Moudjahidin-e Khalq, un groupe d’opposition iranien classé par le gouvernement américain comme une organisation terroriste, mais qui bénéficie néanmoins de la protection militaire américaine en Irak.

La pétition, que les organisateurs disent avoir été signée par 600 cheikhs, appelle les Nations unies à envoyer une délégation pour examiner ce qu’elle qualifie de crimes commis par l’Iran et ses agents dans le sud de Irak.

"Le coup le plus douloureux porté dans le dos des Chi’ites en Irak par le régime iranien a été son abus honteux de religion chi’ite pour réaliser son objectif sinistre", disent les cheikhs. "La seule solution et la perspective pleine d’espoir pour l’Irak, en particulier pour les provinces du sud, c’est l’éviction du régime iranien de notre patrie."

Les échos de campagne ont repris les déclarations des autorités américaines comme quoi l’Iran incite à la violence en Irak et permet aux armes de couler à flots à la travers la frontière, bien que les autorités américaines aient dit ces dernières semaines que l’Iran semble honorer un engagement de sévérité contre la contrebande d’armes.

Le porte-parole du Département d’Etat Sean McCormack a dit mardi que les Etats-Unis avaient consenti à une offre irakienne pour un quatrième round de discussions entre responsables américains et iraniens sur la situation en Irak. "Nous sommes ouverts à l’utilisation de ce canal comme un moyen de parler directement de questions importantes ayant trait à la sécurité en Irak", a-t-il dit aux journalistes à Washington.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe