vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceCommuniqué : 38e jour de manifestation pour les Iraniens de Londres

Communiqué : 38e jour de manifestation pour les Iraniens de Londres

CNRI – Le jeudi 17 mai, à l’occasion de leur 38e jour de manifestation, les partisans de la Résistance iranienne résidant à Londres se sont rassemblés devant le ministère des Affaires étrangères britannique pour protester contre la décision du Conseil des ministres de l’UE de conserver l’OMPI sur sa liste terroriste en dépit du verdict de la Haute Cour européenne.

Les slogans des manifestants iraniens, accusant le gouvernement britannique de violer la loi et la justice, ont attiré l’attention des passants. Un grand nombre d’entre eux ont soutenu les objectifs de la manifestation et ont encouragé les Iraniens à poursuivre leur mouvement.
 
Mme Elizabeth Sidney, présidente de la Fédération internationale des femmes contre l’intégrisme et directrice du Réseau international des femmes libérales au Royaume-Uni, s’est exprimée pendant ce rassemblement. Elle a remercié les participants à cette manifestation prolongée. Mme Sidney a expliqué comment l’OMPI avait été ajoutée sur la liste terroriste de l’Europe et a qualifié les connotations politiques de cette décision de fausses et erronées.
 
Mme Elizabeth Sidney a déclaré à l’attention du gouvernement britannique : « Votre réaction illégale de ne pas accepter la décision de la cour européenne de retirer l’OMPI de la liste terroriste ne va pas uniquement à l’encontre de la volonté et la détermination du peuple iranien dans sa quête de démocratie, mais aussi à l’encontre de la paix, la stabilité et la sécurité au Moyen-Orient et dans le monde, parce que vous obtempérez là avec un régime dangereux ».
 
C’est ensuite M. Hamid Assadian, membre du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), qui a pris la parole. Il a déclaré : « Ce 38e jour de manifestation porte deux messages distincts, l’un pour nous, de ce côté de la rue, et un autre différent pour les personnes situées de l’autre côté de cette rue. Ce qui est important pour nous, c’est que même si ces 38 jours deviennent 38 mois ou 38 ans, nous survivrons et continuerons de soutenir les aspirations de notre peuple.  Mais le message pour les personnes de l’autre côté de la rue est de s’abstenir absolument de suivre une politique qui participe à la répression de la résistance d’une nation, une politique qui n’a eu pour seul résultat de fabriquer de vrais criminels et terroristes ».
 
À la fin de la manifestation, la résolution des manifestants a été lue par Mme Leila Jazayeri, présidente de la Société des femmes iraniennes en Grande-Bretagne. Les membres des familles des Moudjahidine disparus et les familles des Moudjahidine pour la liberté vivant à Achraf ont remis une copie de la résolution à un haut responsable du ministère des Affaires étrangères britannique.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe