samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran : « Les Américains seront des cibles faciles où qu'ils se...

Iran : « Les Américains seront des cibles faciles où qu’ils se trouvent dans le monde » (CGR)

Par Reza Shafa*

CNRI – Dans son numéro 288, l’hebdomadaire Sobh-e Sadegh du CGRI, publié sous la direction du bureau politique du guide suprême, Ali Khamenei, évoque la colère du Corps des Gardiens de la Révolution iranienne (CGRI) face à l’arrestation par les forces américaines en Irak, à Arbil, de cinq de ses hauts commandants assimilés à des diplomates.

Par Reza Shafa*

CNRI – Dans son numéro 288, l’hebdomadaire Sobh-e Sadegh du CGRI, publié sous la direction du bureau politique du guide suprême, Ali Khamenei, évoque la colère du Corps des Gardiens de la Révolution iranienne (CGRI) face à l’arrestation par les forces américaines en Irak, à Arbil, de cinq de ses hauts commandants assimilés à des diplomates.

L’hebdomadaire cite le général de brigade Reza Zaker qui déclare : « Selon moi, les [autorités] américaines sont suffisamment mûres psychologiquement pour se rendre compte à quel point leurs forces sont dispersées en Afghanistan et en Irak. Sans parler de ces citoyens américains présents en Asie de l’est, au Pakistan, en Inde, en Afrique, en Amérique latine et en Europe, pour ne citer qu’un petit nombre d’endroits où l’on peut les trouver si besoin est. Atteindre ces cibles et les localiser est beaucoup plus facile que d’acheter quelques cargaisons de produits bon marché fabriqués en Chine ».
 
« Lorsque des agents secrets américains sont capturés par une poignée de combattants entraînés de l’Armée Mahdi en Irak, ou lorsqu’un officier haut placé du Mossad est supprimé à Paris ou encore lorsqu’un navire britannique disparaît soudain des écrans radar à Arvand-Rood (voie navigable de Shatt El Arab) pour des raisons inconnues, le message est clair pour les personnes qui complotent contre nous », déclare le général de brigade Zaker sur un ton menaçant à l’attention des USA.
 
Il poursuit en soulignant le pouvoir militaire des mollahs et affirme : « Supposons qu’un pays [en référence implicite à l’Iran] n’ait aucune influence morale sur ses pays voisins, ne bénéficie pas de l’expertise de
ses officiers supérieurs capables d’un grand professionnalisme et ne réclame pas l’assistance des peuples du monde islamique, il y aurait toujours pour ce pays de nombreuses perspectives inconnues à explorer. Si l’on est prêt à s’investir un peu, ce ne serait qu’une question d’heures avant que l’on voie des dizaines d’officiers blonds aux yeux bleus tomber dans le piège, tels des lièvres entre les serres d’un aigle affamé ».
 
Le ton adopté par ce haut général du CGRI ne nous est pas étranger et rappelle celui adopté au début des années 1980 par Khomeiny lorsqu’il était en vie et qu’il passait son temps à faire la promotion de ses toutes
nouvelles tactiques terroristes à travers le monde islamique. Récemment, un de ses plus proches confidents, Mohsen Rafiqdoost, dans une des rares interviews qu’il a pu accorder, a avoué : « Ne vous méprenez pas, en 1983, le matériel et l’idéologie qui ont permis de faire exploser la caserne des marines américains à Beyrouth provenaient d’Iran ».

* Reza Shafa est un expert des réseaux de renseignements du régime iranien, en Iran et à l’étranger. Il a mené des recherches poussées sur le VEVAK, les services secrets du CGR et la force Qods. Il contribue actuellement au site du CNRI.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe