jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeAzerbaïdjan: arrestation de 22 personnes qui fomentaient avec l’aide de l’Iran des...

Azerbaïdjan: arrestation de 22 personnes qui fomentaient avec l’aide de l’Iran des attentats contre les ambassades d’Israël et des Etats-Unis

BAKOU (AFP-EJP)—Les forces de l’ordre de l’Azerbaïdjan ont arrêté 22 personnes soupçonnées d’avoir fomenté avec le soutien de l’Iran voisin des attentats contre les ambassades d’Israël et des Etats-Unis à Bakou, ont indiqué les autorités de Bakou mercredi.

Vingt-deux citoyens azerbaïdjanais ont été arrêtés par le ministère de la Sécurité nationale pour avoir coopéré avec le Sepah iranien, les Gardiens de la Révolution, corps d’élite du régime iranien, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Sur instructions du Sepah, ils s’apprêtaient à commettre des attentats contre les ambassades des Etats-Unis, d’Israël et d’autres Etats occidentaux et leurs employés, ajoute le ministère.

Les personnes recrutées par l’Iran à partir de 1999 ont été entraînées dans des camps militaires près de Téhéran et de Keredj, près de la capitale, ont encore indiqué les services azerbaïdjanais.

Des instructeurs leur ont appris le maniement des armes, des explosifs, (…) ainsi que les méthodes d’infiltration dans des bâtiments gardés, selon le communiqué.

 

Les suspects ont transmis à l’Iran les adresses exactes des ambassades et des organisations étrangères ainsi que celles de compagnies dont le siège de BP-Azerbaïdjan, la filiale du groupe pétrolier britannique dans ce pays du Caucase riche en hydrocarbures, affirme le ministère.

Des armes, des munitions, des explosifs et du matériel d’espionnage ont été découverts lors de leur arrestation, a-t-il déclaré.

La télévision d’Etat AzTV, citant le ministère de la Sécurité nationale, avait déjà annoncé le 21 février l’arrestation de personnes soupçonnées d’avoir des liens avec les services de renseignement iraniens et le Hezbollah, mouvement libanais soutenu par Téhéran.

Ces annonces étaient intervenues après des attentats et tentatives d’attentats contre des personnels diplomatiques israéliens à New Delhi, Bangkok, et à Tbilissi, capitale de la Géorgie, une autre république ex-soviétique du Caucase, voisine de l’Azerbaïdjan.

Le gouvernement israélien avait accusé Téhéran d’avoir orchestré ces attaques et mardi, les médias indiens ont annoncé que la police de New Delhi avait établi qu’un espion iranien était impliqué dans l’attentat à la bombe en février dernier contre une voiture dans laquelle se trouvait la femme d’un diplomate israélien. Celle-ci avait été blessée.

L’homme cité par la police indienne, identifié comme étant Syed Mohammad Kazmi, un journaliste free-lance, avait été en contact avec un officier des services de renseignement iranien et avait même effectué une visite en Iran.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe