mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsAli Khamenei veut restreindre Internet et bloquer la messagerie Telegram pour empêcher...

Ali Khamenei veut restreindre Internet et bloquer la messagerie Telegram pour empêcher un autre soulèvement populaire

Internet-blocking-Telegram-Iran

Soulèvement en Iran – No. 127

La dictature religieuse au pouvoir en Iran veut empêcher un nouveau soulèvement populaire en intensifiant les restrictions sur Internet et en bloquant les réseaux sociaux tels que Telegram. Alaeddin Boroujerdi, président de la Commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du Parlement du régime, a déclaré le 31 mars que Telegram sera fermé au plus tard le 20 avril et « sera remplacé par une plate-forme nationale similaire ».

En mentionnant un ordre d’Ali Khamenei, le Guide suprême des mollahs, il a précisé : « C’est une décision qui a été prise au plus haut niveau (…) Compte tenu du rôle destructeur que le télégramme a joué dans les crises de l’année dernière dans le pays, c’est une décision importante pour notre sécurité nationale. » Le réseau national voulu par le régime est un réseau qui n’échappe pas à son contrôle.

Selon le ministre de l’orientation islamique, 80 % de l’information en langue farsi dans le cyberespace est transmis par telegram et, selon un parlementaire du régime, « le filtrage de Telegram nuira à 200 000 emplois et rendra un demi-million de personnes en détresse financière« .

Le 12 juin 2017, Khamenei a déclaré lors d’une réunion avec les dirigeants du régime : « Dans le cyberespace, la chose la plus importante est le Réseau national d’information. Malheureusement, ce domaine a été négligé. Que nous négligeons sous prétexte que le cyberespace ne devrait pas être empêché, que cela ne résolve pas le problème et que la logique n’est pas correcte…. Mais pourquoi devrions-nous autoriser que des choses qui sont contre nos valeurs et nos principes fondamentaux soient répandus à l’intérieur du pays ? Par conséquent, la question du réseau national d’information est également très importante « .

La Résistance iranienne appelle la population à protester contre les restrictions d’Internet et le blocage de Telegram. Elle appelle le Conseil de sécurité des Nations Unies et l’Union internationale des télécommunications (UIT), à condamner fermement cette piraterie et la répression des communications sur Internet, qui violent de nombreux traités internationaux et cherchent à empêcher le peuple iranien d’avoir accès à l’Internet et aux réseaux sociaux.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 1er avril 2018