mercredi, novembre 30, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsAffrontements entre les familles des détenus et les gardiens de prison à...

Affrontements entre les familles des détenus et les gardiens de prison à Gohardacht

CNRI – Le site des militants des droits humains a rapporté que samedi 30 avril, des familles de prisonniers sont allées rendre visite à leurs proches à la section 1 de la prison de Gohardacht dans la banlieue de Téhéran. Quand elles sont arrivées au parloir, elles ont remarqué un mur d’environ 80 centimètres de haut. Les familles devaient se placer à deux mètres de lui et les prisonniers à deux mètres de l’autre côté. En d’autres termes, la distance entre les familles et les prisonniers était d’environ quatre mètres. En outre, un gardien de la prison se tenait entre chaque famille et leurs proches. C’est Ali Mardani, le chef de la prison qui a fait installer ces barrières et il ose encore qualifier ces visites de « personnelles ».

Samedi, les familles ont protesté et traversé les barrières pour enlacer leurs proches. Elles ont dû faire face aux attaques violentes des gardiens de prison. Après avoir maltraité les familles et les avoir insultées, les gardiens ont annulé toutes les visites. Les heurts entre les familles et les gardiens de la ont continué un certain temps.

Ces mesures répressives ont augmenté depuis qu’Ali Mardani, nouveau chef de Gohardacht a pris ses fonctions. Parmi les mesures répressives de Mardani, il y a des restrictions inhumaines pour les prisonniers sans défense qui ne peuvent souvent pas recevoir une seule visite des membres de leur famille par mois, une sévère réduction de la ration de nourriture, le transfert de prisonniers vers les salles de torture, la restriction des traitements médicaux et beaucoup d’autres actions similaires.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe