mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceAchraf préfigure ce que seront demain, les cités iraniennes – Sid Ahmed...

Achraf préfigure ce que seront demain, les cités iraniennes – Sid Ahmed Ghozali

CNRI – « Je vous salue. J’ai deux choses à communiquer. La première est une déclaration importante qui émane du Conseil national des tribus. Les chefs de 3 899 tribus ont fait une déclaration dont je vous donne le résumé », a lancé à une foule gigantesque et enthousiaste Sid Ahmed Ghozali. L’ancien Premier ministre algérien s’exprimait à Villepinte le 18 juin, lors du plus grand rassemblement d’Iraniens jamais organisé à l’étranger. Les Iraniens et les partisans de la Résistance avaient afflué de toute l’Europe par centaines d’autobus, en train ou en voiture, et par avion d’Amérique du Nord, du Moyen-Orient et du Canada.

Des centaines de personnalités politiques et sociales internationales, des dizaines de délégations parlementaires, de hauts dignitaires notamment américains, entouraient Maryam Radjavi, présidente élue de la résistance iranienne. Ce meeting monstre appelait à la protection d’Achraf et apportait un soutien massif à la Résistance iranienne.

Les chefs de ces tribus dénoncent, avec force, les atrocités commises contre les Achrafiens, a annoncé M. Ghozali en lisant la déclaration des chefs de tribus irakiens. Deuxièmement, ils en appellent à la Communauté internationale, notamment au Conseil de Sécurité de l’ONU, au Haut Commissariat aux Droits de l’Homme, ainsi qu’aux Etats-Unis d’Amérique pour absolument assurer la protection des habitants d’Achraf.

C’est la huitième fois que nous nous retrouvons, venant de tous les coins du monde, de l’Europe et des Etats-Unis d’Amérique, pour commémorer une offense grave qui a été commise contre le peuple iranien, à travers la rafle scélérate qui a été conduite contre la direction de l’OMPI.

Mais la France a repris l’image que nous aimons, c’est-à-dire la reconnaissance du caractère de résistance nationale de l’OMPI. Et, enfin que dire à ces bâtisseurs de la cité d’Achraf qui ont construit un joyau qui préfigure ce que seront, demain, les cités iraniennes. Que dire aux Achrafiens et aux Achrafiennes, à ces gens qui défient, les mains nues, les blindés, les mitrailleuses et les armes lourdes ? Je ne peux pas trouver les mots pour leur exprimer ce que je ressens. Je me contenterai de dire : Achrafiens, Achrafiennes, vous sauvez l’honneur de l’humanité.