vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceAchraf: « Comme toutes les tragédies, elle porte les germes d’une immense...

Achraf: « Comme toutes les tragédies, elle porte les germes d’une immense espérance » Yves Bonnet

Auvers le 2 août 2009CNRI – « C’est une tragédie, mais comme toutes les tragédies elle porte en elle les germes d’une immense espérance et porte des certitudes qui résultent des fautes monumentales qui viennent d’être commises par nos ennemis à tous. Ces ennemis que l’on peut identifier à travers des personnages un peu barbus, et qui ont pour nom l’intolérance, le fanatisme et une des pires formes de fanatisme, le fanatisme religieux », a déclaré Yves Bonnet en référence à l’attaque sauvage des forces irakiennes contre la Cité d’Achraf.

L’ancien directeur de la DST s’exprimait lors d’une cérémonie à Auvers-sur-Oise le 2 août en hommage aux 12 martyrs de l’attaque des agents irakiens des mollahs contre Achraf.  Il se tenait aux côtés de Maryam Radjavi, et de nombreuses personnalités politiques et de centaines d’amis de la Résistance iranienne. Voici le texte de son intervention :

Comment ne pas être ému à l’issue d’une telle cérémonie. Nous venons de vivre une tragédie qui appelle de notre part que des condoléances vous soient présentez mais également des félicitations. Il faut féliciter ceux qui sont morts. Il faut féliciter leurs familles, il faut féliciter la grande famille de la Résistance iranienne. Du fond du cœur je les félicite et quelque part en moi je les envie un peu.

C’est une tragédie, mais comme toutes les tragédies elle porte en elle les germes d’une immense espérance et porte des certitudes qui résultent des fautes monumentales qui viennent d’être commises par nos ennemis à tous. Ces ennemis que l’on peut identifier à travers des personnages un peu barbus, et qui ont pour nom l’intolérance, le fanatisme et une des pires formes de fanatisme, le fanatisme religieux.

Les fautes qui ont été commises, c’est d’abord une faute contre la morale. on a souvent tendance à opposer morale et politique. On avait réussi à passer sous silence l’OMPI, et puis d’un seul coup ils remettent le projecteur sur l’OMPI, sur le conseil national de la Resistance que vous présidez et sur l’ensemble de la résistance iranienne c’est une erreur colossale, parce qu’elle remet dans le jeu publiquement, médiatiquement, une organisation qui n’en était jamais sortie, mais dont on avait soigneusement évité de parler pour qu’elle ne soit pas la bénéficiaire de tout ce qui peut se passer aujourd’hui en Iran. Pour ceux qui savent lire ou qui essaient de savoir lire les communiqués, l’intervention de Massoud Radjavi, des communiqués qui sont maintenant publiés de l’intérieur de l’Iran, par la section sociale de l’OMPI, prouve bien que l’OMPI est au cœur de ce qui se passe aujourd’hui. Au cœur de ces événements qui doivent en être alors au 42e ou 43e jour. Quel peuple serait capable d’affronter ainsi la force brutale des forces de la répression, conçues dans un pays qui a organisé ses ressources et ses moyens autour de la répression parce que la seule clé de sa survie c’est son appareil répressif, quelle force de pouvoir leur résister !

La seconde faute, c’est une faute de géo-stratégie, et là il va bien falloir parler de nos américains, parce qu’il est évident que la nouvelle administration américaine a fait le pari, sous l’influence de M. Biden, d’un dialogue avec la république des mollahs. On considère que l’administration précédente, qui certes, n’a pas brillé par ses qualités de démocratie, a fait faillite et cette géostratégie abouti à ce résultat qu’on envahit le Camp d’Achraf. Mais c’est là où il existe tout de même à la fois un miracle et une réalité. La chose échoue, le scénario se délite complètement.

La réalité c’est la résistance de nos amis d’Achraf, même nos frères d’Achraf. Grâce à M. Maliki, grâce aux Américains et grâce aux mollahs, aujourd’hui ce qui se passe à Ashraf, le combat des gens d’Achraf et le combat des Iraniens dans la rue se sont rejoints et se confondent et c’est un événement extrêmement important.

Comment les choses évolueront ça je l’ignore. Mais on a affaire aujourd’hui à une montagne qui est sapée à la base et fendue par le milieu. Généralement un tel édifice ne peut pas durer très longtemps. C’est en pensant à tout cela, que je songe que véritablement le sacrifice qui a été accompli par tous ceux qui ont disparu mais aussi par tous ceux qui ont été enlevés et dont on ignore encore le sort, tous ceux qui sont blessés, c’st une phrase de dire que leur sacrifice ne sera pas vain. Non il ne sera pas vain, il sera même extrêmement fructueux.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe