vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsAchraf: Des vies de malades en danger à cause du déni d'accès...

Achraf: Des vies de malades en danger à cause du déni d’accès par Bagdad au traitement médical

Clinique d'AchrafCNRI – Un médecin d’Achraf, en Irak, où vivent 3.400 opposants iraniens, a appelé la communauté internationale à faire lever le blocus «inhumain et illégal » contre le camp imposé par le gouvernement irakien à la demande du régime iranien, a rapporté vendredi 27 aout le quotidien arabe Asharq al-Awsat international.

Les résidents d’Achraf sont soumis à de sévères restrictions par Bagdad depuis des mois en termes d’accès à la nourriture, aux médicaments et aux produits de première nécessité. Les malades du camp se voient refuser l’accès au traitement médical par un comité chargé de la fermeture du camp.

Javad Ahmadi, un médecin vétéran de la clinique d’Achraf, a déclaré à Asharq al-Awsat dans un entretien téléphonique que « nous avons des patients atteints du cancer, des taux sanguins bas ou un besoin urgent d’examen spécialisé. Mais, sous la pression du régime iranien et de son ambassade à Bagdad, le comité chargé d’Achraf dans les services du Premier ministre irakien refuse à ces patients l’accès au diagnostic nécessaire et à un traitement urgent spécialisé en invoquant divers prétextes. »

«Nous appelons tous les gens dans le monde, a-t-il ajouté, à prendre des mesures concrètes pour faire lever ce blocus injuste. Je tiens à souligner que la responsabilité du sort de ces patients privés d’aide médicale en raison de retard dans leur hospitalisation, incombe à la commission de répression qui a imposé un blocus sur ordre des services du Premier ministre irakien. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe