vendredi, décembre 2, 2022
AccueiltempElisabetta Zamparutti : Le plan en 10 points de Maryam Radjavi pour...

Elisabetta Zamparutti : Le plan en 10 points de Maryam Radjavi pour Iran de domain doit être soutenu 

Elisabetta Zamparutti : Le plan en 10 points de Maryam Radjavi doit être soutenu

CNRI- Le plan en 10 points proposé par la leader d’opposition Mme Maryam Radjavi pour un futur Iran libre doit être soutenu par la communauté internationale des nations de façon à assurer la paix mondiale, a déclaré l’ancienne législatrice Elisabetta Zamparutti lors d’une conférence à Genève en marge de la 30ème session du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU. Les iraniens prévoient de se réunir devant le siège des Nations Unies à New York le 28 septembre pour dénoncer la visite du président des mollahs Hassan Rohani à l’Assemblée Générale des Nations Unies.

La manifestation, organisée par l’Organisation des Communautés Irano-Américaines (Organization of Iranian-American Communities, OIAC), poussera la communauté internationale à mettre le régime iranien face à ses responsabilités pour son bilan désastreux en matière de droits de l’homme.

Le régime des mollahs en Iran continue à exécuter plus de citoyens par habitant que tout autre membre des Nations Unies. Quelque 2000 personnes ont été exécutées sous le mandat de Rohani depuis deux ans.

Texte des remarques de Mme Elisabetta Zamparutti, Co-Présidente de Hands off Cain (Ne touchez pas à Caïn), et ancienne députée :

Je suis très heureuse de prendre la parole aujourd’hui devant une si grande audience. Pour moi, votre présence compte énormément, parce qu’elle signifie peut-être que quelque chose peut changer. Bien sûr, nous discuterons de la situation en Iran, mais avec un discours différent de celui de la réalpolitik sur l’Iran.

Les précédents intervenants ont évoqué le dernier accord sur le nucléaire. Et bien sûr, avec cet accord, la communauté internationale a offert à l’Iran une nouvelle légitimité politique internationale et lui a permis d’avoir 150 milliards de dollars à cause de l’effet de cet accord sur les sanctions. Et je ne veux pas juger cet accord sur le plan nucléaire, mais je veux rappeler que la communauté internationale après cet accord porte la grande responsabilité de demander à l’Iran de respecter les droits de l’homme. Parce que le respect des droits de l’homme est une préoccupation de la plus haute importance pour la sécurité internationale, et parce que la sécurité internationale est basée sur l’universalité des droits de l’homme et de l’état de droit.

Les intervenants précédents ont choisi de parler de la peine de mort. Comme l’a rappelé le président de cette réunion, je représente l’ONG Hands off Cain, dont l’objectif principal est de demander un moratoire universel sur les exécutions. Et notre premier travail est de contrôler la situation sur la peine de mort partout dans le monde, et nous continuons à enregistrer en Iran le plus grand nombre d’exécutions.

Plus de 2000 exécutions ont été perpétrées en Iran depuis le début de la présidence de Rohani. L’année dernière en 2014, au moins 800 personnes ont été exécutées. Et c’est le nombre le plus élevé de ces 15 dernières années. Et cette année, les nombres sont encore plus élevés parce que rien que jusqu’en juin, nous avons compté au moins 657 exécutions. Et si nous comparons le nombre d’exécutions à la population, nous pouvons affirmer que l’Iran est le premier pays en terme de nombre d’exécutions.

Mais comme on l’a déjà dit, le problème n’est pas seulement la peine de mort ; nous savons comment l’Iran viole les normes internationales de base en ce qui concerne les droits de l’homme. Je pense qu’en tant que société civile, nous avons le devoir d’attirer l’attention là-dessus. Nous avons également de devoir d’attirer l’attention sur des cas comme celui de Mohammed Ali Taheri, le médecin qui a été condamné à la peine capitale seulement parce qu’il a utilisé une méthode alternative de médecine.

Mais aussi le cas de Hamid Kokabi, qui est en prison depuis 2005 parce qu’il a refusé de collaborer avec le régime iranien sur la recherche militaire nucléaire. Et après l’accord, il est vraiment incroyable que ces personnes soient en prison et que les pays occidentaux n’aient rien fait pour essayer de résoudre ces affaires.

Mais en tant qu’hommes et femmes politiques, je pense que nous devons réfléchir aussi à la responsabilité de l’Iran dans la situation en Syrie au Moyen-Orient, pour penser aux moyens de résoudre ces problèmes qui sont les plus importants de notre époque. En tant que radicale, je pense que nous devons aller vers une transition générale vers la démocratie et vers l’état de droit. Et si nous croyons que ça pourrait être l’alternative, la solution aux problèmes de notre temps… je le rappelle, la situation en Syrie et la situation au Moyen-Orient.

Nous devons également trouver des références politiques à soutenir et avec lesquelles dialoguer, et je pense qu’en ce qui concerne l’Iran, seules l’OMPI et la résistance iranienne peuvent être ces références. Et c’est la raison pour laquelle nous avons essayé de convaincre nos gouvernements, nos parlements de discuter avec eux et de les reconnaître comme référence politique. Parce que nous connaissons le programme de Maryam Radjavi, nous connaissons les 10 points de son programme, et c’est ce dont a besoin l’Iran mais aussi la communauté internationale pour un monde et un Moyen-Orient en paix. Je pense que c’est une occasion importante pour rappeler toutes ces problématiques.

La semaine prochaine commencera l’Assemblée Générale des Nations Unies. Je pense que nous devons, et je le répète, en tant que société civile, nous devons essayer de mobiliser l’attention sur le nombre d’exécutions ; il y a une campagne intitulée Stop Executions in Iran qui peut être soutenue aussi par Twitter, avec le hashtag #StopExecutionsIran, mais nous devons aussi pousser notre gouvernement à prendre ce problème en main et à soutenir une transition vers une démocratie basée sur l’universalité des droits humains. Merci.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe