dimanche, novembre 27, 2022
AccueilMultimédia-oldMultimédia: Iran ProtestationsVidéos : Quatrième jour de grève et de protestation à Téhéran malgré...

Vidéos : Quatrième jour de grève et de protestation à Téhéran malgré une répression brutale

grève-protestation-Téhéran

Soulèvement en Iran – No.182

La grève du Bazar de Téhéran s’est poursuivie le mercredi 27 juin pour la quatrième journée consécutive. Dans le bazar Soltani, la population a scandé : « N’ayez pas peur, nous sommes tous ensemble face au régime »

Les commerçants du bazar des orfèvres, les commerces de Chaharsoogh, Mellat, Mowlavi, Laleh Zar et Aladdin ont refusé d’ouvrir leurs boutiques. A Hassan Abad, les commerçants du bazar ont scandé : « Nous ne voulons pas d’inflation et des prix élevés. »

Les commerces de Saadat – fabricants de vêtements – sont également en grève. Une affiche a été installée à l’entrée du centre commercial qui affirme : « Nous sommes las des prix élevés et de l’inflation. » Les commerçants de Yaft Abad sont également en grève et les manifestants ont fermé la route dans une action de protestation.

Soulèvement en Iran, Téhéran, devant de Majlis« Lâchez la Syrie, pensez à nous »

Dans la crainte de la propagation du soulèvement à Téhéran, le régime a stationné des forces répressives dans différentes secteurs de la ville, en particulier sur la place Baharestan et dans les zones autour du parlement. Les agents du régime ont recours à une répression brutale, avec des arrestations massives des commerçants en grève. Ils s’attaquent également aux commerces et détruisent les biens des commerçants. L’objectif est de les pousser à ouvrir leurs magasins et cherchent à intensifier l’atmosphère d’intimidation dans la société. L’attaque de Laleh Zar par des forces suppressives n’est qu’un exemple.

Iran, Affrontement à Téhéran entre les manifestants et les forces de répression

Des commerçants des villes de Kermanshah, Isfahan, Vakil Bazaar, Shiraz, Dorood sont également en grève.

Soulévement en Iran; grevé de commerçant, Téhéran le 26 juin

Pendant ce temps, les mollahs tentent de camoufler la crise en apportant des changements au cabinet de Rohani. Mais la réalité est que le régime du Guide suprême est lui-même la cause principale de la crise, et de tels changements, semblables aux derniers jours du régime du Chah, ne feront qu’intensifier la crise interne du régime et renforcer la volonté du peuple pour le renverser.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 27 juin 2018

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe