jeudi, février 9, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Terrorisme & intégrismeViolation persistante de la cessation des hostilités par le régime iranien et...

Violation persistante de la cessation des hostilités par le régime iranien et expédition de Pasdaran et de mercenaires en Syrie

Violation persistante de la cessation des hostilités par le régime iranien et expédition de Pasdaran et de mercenaires en Syrie

Khamenei ordonne la constitution d’une unité aéroportée des Pasdaran pour intervenir davantage dans le conflit syrien

Suite à l’accord entre les Etats-Unis et la Russie et l’approbation à l’unanimité du Conseil de sécurité des Nations Unies, le régime iranien a été contraint d’accepter ostensiblement la cessation des hostilités en Syrie. Pourtant, il viole constamment ce cessez-le-feu et continu de dépêcher en Syrie, ses Pasdaran et des mercenaires, pour préparer des prochains assauts d’envergure, en particulier dans le nord d’Alep.

Le Guide suprême du régime, Ali Khamenei a placé les Pasdaran en alerte pour qu’ils se préparent et qu’ils initient des agressions à grande échelle contre l’opposition syrienne et l’Armée syrienne libre, dès que possible. L’un des plans militaires des Pasdaran est de prendre une route majeure entre Nebbol et Alep. Marea, au nord de Nebbol a été transformée en garnison contrôlée par les Pasdaran et ses mercenaires afghans. Ils se préparent pour les prochaines attaques.

En même temps, des forces supplémentaires des Pasdaran se préparent à être transférées vers la Syrie, notamment les forces de la division Nabi Akram de Kermanshah, commandées par le colonel Akbar Nazari. Ils reçoivent une formation au stade Azadi de Kermanshah pour qu’après le nouvel an iranien, au moins deux bataillons de cette division soient envoyés en Syrie. Les Pasdaran ont transformé des salles de ce stade en champs de mines pour entrainement.

Les Pasdaran continuent d’envoyer des mercenaires depuis les grandes villes iraniennes vers la Syrie. Depuis la seule ville d’Abadan, trois vols quotidiens transportent des mercenaires vers Damas. Le samedi 5 mars, environ 300 combattants d’Al-Nojaba, un groupe de mercenaires irakiens affilié à la Force Qods, ont été transférés depuis Abadan à Damas.

Entre-temps, le 22 février, Khamenei a ordonné la formation d’unités aéroportées de Corps des Pasdaran pour accélérer les agressions criminelles en Syrie. À cet effet, des hélicoptères de l’aérospatiale des Pasdaran doivent être mis à la disposition de l’Armée de terre des Pasdaran.

Khamenei utilise les fonds dégelés par l’accord sur le nucléaire pour acheter des milliards de dollars d’armes de pointe à la Russie pour les Pasdaran et pour l’armée de Bachar Al-Assad. Un grand nombre d’hélicoptères, d’avions de chasse et de chars T-90 font partie de ces achats. Suite à l’accord sur le nucléaire, le régime iranien a promis de financer une partie considérable des armes acheté à la Russie et indispensable pour Assad.

 

Conseil National de la Résistance Iranienne Commission de la sécurité et de l’anti-terrorisme

Le 10 mars 2016

 

Lire aussi: 

Le nombre de Pasdaran et de mercenaires non-iraniens en Syrie atteint 60 000