vendredi, décembre 2, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsUn prisonnier politique exécuté sous prétexte de délit de droit commun

Un prisonnier politique exécuté sous prétexte de délit de droit commun

 Révélation de l'identité d'un autre prisonnier exécuté le 1 juillet

CNRI – Saïd Allahyari, 23 ans, prisonnier politique, a été exécuté comme un droit commun par le régime des mollahs. Il faisait partie des six prisonniers exécutés le 1er juillet.

Il avait été arrêté il y a deux ans, accusé d’avoir combattu les forces de sécurité et avait été transféré à la prison de Gohardacht de la ville de Karadj dans la banlieue de Téhéran. Pour renforcer le climat de terreur, les agents du régime avaient transféré Saïd Allahyari et Nasser Kheirollahi, un autre détenu politique, et quatre autres prisonniers à la prison d'Evine le 30 juin pour les exécuter. Ils ont été pendus le 1er juillet. La presse officielle a prétendu qu’il s’agissait de meurtriers.

Le régime des mollahs a exécuté de nombreux prisonniers politiques par le passé sous de fausses accusations de trafic de drogue et de délits de droit commun.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 11 juillet 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe