mercredi, novembre 30, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Terrorisme & intégrismeTentative désespérée de l'Iran pour cacher l'hospitalisation du général Ghassem Soleimani, blessé...

Tentative désespérée de l’Iran pour cacher l’hospitalisation du général Ghassem Soleimani, blessé en Syrie

Tentative désespérée du régime iranien pour cacher que le général Ghassem Soleimani, le commandant en chef de la Force Ghods des pasdaran, est blessé en Syrie

Publication par « Alwaght » (un site Internet de la Force Ghods) d’une interview fictive de Soleimani

Après les récentes défaites des pasdaran en Syrie et après la publication d’un rapport du CNRI sur les circonstances dans lesquelles Ghassem Soleimani (ou Qassem Souleimani), le commandant en chef de la Force terroriste Qods (ou Ghods), a été blessé en Syrie, le moral des troupes du régime iranien expédiées en Syrie a été fortement ébranlé et cela a provoqué une profonde inquiétude chez les dirigeants du régime des mollahs. 

Trois semaines plus tard et malgré l’utilisation de tous les moyens et équipements médicaux disponibles pour soigner Soleimani, en raison de la gravité de ses blessures, le régime n’a toujours pas été en mesure de montrer une photo ou image vidéo récente de ce Pasdar, bien que le régime en a vraiment besoin pour remonter le moral des ses troupes.

Dans une tentative ridicule pour montrer que tout est normal et pour cacher le fait que Soleimani est blessé en Syrie, « Alwaght » (un site Internet appartenant à la Force Qods) a publié un rapport fallacieux prétendant que Soleimani a participé à une interview, dimanche 29 novembre, dans son bureau à Téhéran. Immédiatement, plusieurs dizaines de sites Internet du régime ont diffusé cette « interview » qu’« Alwaght » aurait fait avec Soleimani. La photo de Soleimani publié à côté du texte de cette interview est pourtant une photo datant d’il y a environ un an.

Etant donné que Soleimani a été mis sur le devant de la scène par la machine de propagande du régime iranien depuis quelques temps, le fait que cette interview soit diffusée pour la première fois par un site Internet secondaire montre que le régime iranien ne sait pas comment gérer les révélations sur l’hospitalisation de Soleimani suite à ses blessures.

Alwaght est un site Internet que la Force Qods utilise pour mener sa guerre psychologique et pour diffuser des rumeurs. Les contenus de ce site sont disponibles en arabe, persan, ourdou, anglais et espagnole, même si la langue principale de ce site est l’arabe. Les mercenaires iraniens, arabes et européens de la Force Qods écrivent et traduisent les textes publiés par ce site.

Alwaght est géré par « Andisheh Sazan Nour », un centre qui joue le rôle de « think tank » pour la Force Qods. Ce site Internet et ce centre sont dirigés par un général des pasdaran, nommé Sadollah Zaréï. « Andisheh Sazan Nour » envoie ses rapports d’activités à Khamenei, aux chefs des trois pouvoirs, aux commandants des Gardiens de la Révolution et à ceux de la Force Qods.

Le siège d’« Andisheh Sazan Nour » est situé à Téhéran (1, impasse Ladan, rue Boustan 2, rue Pasdaran). Ce centre a des succursales au Moyen-Orient, dans des pays du Golfe Persique, en Europe et en Asie centrale.

Alwaght n’a pas de journalistes réels et ses articles sont signés par des reporters fictifs, soi-disant basés dans différents pays arabes. Ce site ne précise pas les coordonnés de son siège, ni le nom de son gérant. Par rapport aux autres médias du régime iranien, Alwaght est un site Internet mystérieux. On ne peut pas contacter le personnel de ce site par téléphone mais seulement par mail.

Conseil national de la Résistance iranienne
Le Comité de sécurité et de lutte contre le terrorisme
Le 3 décembre 2015

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe