vendredi, janvier 27, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Terrorisme & intégrismeRohani reconnaît que l'économie iranienne est allouée au bellicisme en Irak et...

Rohani reconnaît que l’économie iranienne est allouée au bellicisme en Irak et en Syrie

Le commandant de la Force Qods affilié aux pasdaran : Nos arsenaux d'armes sont à la disposition d’Hashd al-Shabi (milice irakiene)

Le commandant de la Force Qods affilié aux pasdaran : Nos arsenaux d’armes sont à la disposition d’Hashd al-Shabi (milice irakiene)

Le ministère iranien de la Défense fabrique des armes pour l’Irak 24 heures sur 24
Rohani reconnaît que l’économie iranienne est allouée au bellicisme en Irak et en Syrie

Dans ses propos datant du 10 juillet, Qassem Soleimani, commandant en chef de la Force Qods des Gardiens de la révolution iranienne (pasdaran), a de nouveau reconnu le bellicisme des mollahs en Irak, les tueries de la population et d’avoir déclenché les conflits sectaires en Irak.

« Abu Mahdi al-Muhandes, le commandant du Hashd al-Shabi, a pu se procurer les clés des dépôts d’armes [de l’Iran] … après avoir demandé, le seul escadron de chasse Sukhoi des pasdaran a été immédiatement mis à la disposition de l’Iraq. Des milliers de tonnes d’armes leur ont été offertes par [l’Iran]. [Le Guide Suprême iranien, Ali Khamenei] a toujours insisté sur le fait que le gouvernement… ne devrait rien refuser pour soutenir l’Irak… et, par conséquent, le ministère iranien de la Défense fabrique des armes pour l’Irak 24 heures sur 24 et les expédie vers ce pays », a-t-il déclaré.

« Le Hezbollah libanais a joué un rôle majeur dans les victoires en Irak et en Syrie… C’était le Hezbollah libanais qui avait sacrifié de nombreux martyrs et avait placé toute son expérience au service de Hashd al-Shabi. J’embrasse les mains du [chef du Hezbollah] Hassan Nassrallah… aujourd’hui, l’armée irakienne va devenir une armée de ‘Hezbollahis’ », a ajouté Soleimani.

Le président du régime des mollahs, Hassan Rohani, a également reconnu avoir mis l’économie du pays à la disposition du bellicisme en Irak et en Syrie.

« Nous avons soutenu les nations irakienne et syrienne tout en étant dans les conditions les plus difficiles… Qui fournit les salaires et les armes de ces personnes ? Toutes les armes dont l’Irak avait besoin… et qui a fourni l’argent malgré les sanctions ? C’est la même chose à propos de la Syrie. Un missile a été tiré depuis notre sol et a ciblé le centre des terroristes… cependant, qui a conçu et construit ce missile ? Le gouvernement a construit ce missile, le ministère de la Défense a construit ce missile… qui a fourni l’argent ? La branche économique du gouvernement fournit l’argent… un grand effort a été fait [pendant mon premier mandat] », a-t-il déclaré. (Agence de presse Fars associée aux pasdaran – le 11 juillet)

Ces propos prouvent une fois de plus à quel point, malgré leur lutte croissante pour le pouvoir, les diverses factions du régime des mollahs ne sont en rien différentes les unes des autres quand il s’agit d’exportation du terrorisme, d’intégrisme et de bellicisme.

Tant que ce régime sera au pouvoir, les mollahs ne renonceront jamais à leurs ingérences en Syrie, en Irak, au Yémen, au Liban et au Bahreïn. C’est une branche inséparable de la stratégie de survie des mollahs. La désignation des pasdaran en tant qu’organisation terroriste étrangère et l’expulsion de cette entité et de ses représentants de la région est une nécessité pour établir la paix et la stabilité dans tout le Moyen-Orient.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 12 juillet 2017

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe