lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRIPillage des biens des Achrafiens sur ordre du cabinet du premier ministre...

Pillage des biens des Achrafiens sur ordre du cabinet du premier ministre irakien

Tirs et affrontements de bandes diverses sur le pillage des biens
CNRI – Le comité chargé de la répression d’Achraf au cabinet du premier ministre irakien, a envoyé à Achraf le 22 juin un groupe d’agents sous la responsabilité de Sadegh Mohammad Kazem et Ahmad Khozeir, pour y piller les biens, en particulier les véhicules. Ce groupe a emmené avec lui un grand nombre d’individus pour mettre en état les véhicules et charger les biens volés.

En même temps, des forces de la 9e brigade de Badr, sur ordre de Hadi Ameri, ministre des Transports de Maliki, et actuellement commandant des opérations des milices dans la province de Dyala, se préparaient eux aussi à piller les biens de l’Ompi à Achraf. Des affrontements armés ont éclaté entre les deux groupes dans le camp et les forces de Badr ont bloqué les forces du cabinet du premier ministre.

Par ailleurs une équipe des services de renseignement du cabinet du premier ministre installée à Achraf pour soi-disant protéger les biens de l’Ompi, est en fait occupée à voler pour son propre compte des biens de grande valeur, en particulier des véhicules neufs. Ils les ont cachés dans divers endroits du camp et les évacuent d’Achraf petit à petit. Ces deux dernières semaines, ils ont sortis en trois fois au moins 10 Land-cruisers et pickups neufs.

Les affrontements entre les bandes de mercenaires et de pilleurs sont parvenus à Bagdad et le cabinet du premier ministre a annoncé à Hadi Ameri de ne pas empêcher le travail du comité de répression. Ainsi, les agents du premier ministre ont emporté d’Achraf au moins 60 véhicules chargés d’une grande partie des gilets pare-balles et des casques de protection des habitants, dans la matinée du 23 juin.

De son côté, Hadi Ameri a déployé des hommes de la 9e brigade de Badr pour surveiller les alentours d’Achraf et la route qui y mène afin que ses bandes puissent aussi emporter une partie des biens. Ces forces stationnées à Achraf depuis la semaine dernière ont volé 10 jeeps Land-cruisers qu’ils ont emmenées pour leur usage personnel à Khalis et ailleurs. Ils ont également volé de nombreux baraquements, grues et camions citernes.

Par ailleurs, un autre pilleur professionnel du nom de Jabar Mamouri, lié à la force Qods, et qui a participé à plusieurs attaques contre Achraf ces dernières années, a pris ses quartiers avec 250 autres mercenaires dans l’hôpital Moslehi d’Achraf. Il se livre au pillage sous couvert d’apporter de l’aide aux volontaires du front.

Le 22 juin la chaine télévisée al-Tagir rapportait que « le gouvernement irakien, inquiet de l’avancée des révolutionnaires, a commencé à voler les biens de la base d’Achraf ». De son côté, la chaine Al-Houra rapportait que les milices « des provinces du centre et du sud de l’Irak et des dignitaires religieux de la province de Karbala sont partis à Achraf ».

Le vol des biens des Achrafiens et l’occupation de leurs bâtiments et installations qu’ils ont construit à leurs propres frais est une violation ouverte de l’accord quadripartite (USA, Irak, ONU, Achrafiens) d’aout 2012 et une violation des engagements répétés des USA et de l’ONU vis-à-vis des Achrafiens, notamment du plan commun de l’ONU et des USA pour le transfert du restant des Achrafiens à Liberty le 5 septembre 2013, et de la lettre du 6 septembre de Beth Jones, assistante du Secrétaire d’Etat américain à Mme Radjavi à ce propos.

C’est pourquoi, la Résistance iranienne demande une intervention urgente des USA et de l’ONU pour empêcher la spoliation des Achrafiens, de transférer leurs biens à proximité du camp Liberty et de les mettre sous le contrôle de la MANUI.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 24 juin 2014

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe