vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsNasser Kheyrollahi, un prisonnier politique, pendu aux côté de cinq autres prisonniers...

Nasser Kheyrollahi, un prisonnier politique, pendu aux côté de cinq autres prisonniers à Téhéran

 CNRI – Le 1 juillet, pour la troisième semaine du soulèvement national du peuple iranien, le régime inhumain des mollahs a pendu M. Nasser Kheyrollahi, un prisonnier politique, à la prison d’Evine de Téhéran pour répandre la peur.

M. Kheyrollahi, 49 ans, a été arrêté en 2003 et torturé physiquement et psychologiquement pendant ses six années d'incarcération dans diverses prisons d’Ispahan, d’Evine et de Gohardasht. Il avait été condamné à 18 ans d’emprisonnement ; cependant, au début de l'année il avait été à nouveau condamné-à-mort.

Il avait été transféré le 30 juin de la section 4 de la prison de Gohardacht à Evine et pendu le lendemain avec cinq autres prisonniers. La Résistance iranienne a annoncé à plusieurs reprises que le fascisme religieux en Iran exécutait des prisonniers politiques sous le couvert de criminels ordinaires.

Selon des témoins oculaires, M. Kheyrollahi a gardé un moral élevé même dans ses derniers moments et a crié « Mort à Khamenei ».

Les bourreaux des mollahs nourrissaient une haine profonde contre M. Kheyrollahi qui avait perdu des proches dans la guerre Iran-Irak et qui en apprenant les crimes des mollahs avait refusé de coopérer et avaient dénoncé leur vraie nature. Ils lui avaient fait subir toutes sortes de torture pour briser sa résistance. Cependant, il a refusé de coopérer avec eux et il a participé à diverses protestations et des grèves de la faim aux côtés d'autres prisonniers politiques.

Tout en présentant ses condoléances à la famille de M. Kheyrollahi, la Résistance iranienne attire de nouveau l'attention des organisations internationales des droits de l'homme sur la décision des mollahs d'exécuter des prisonniers politiques, notamment des personnes arrêtées au cours du soulèvement national. Elle appelle le Conseil de sécurité de l'ONU à adopter des mesures urgentes et contraignantes dans ce domaine.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 7 juillet 2009

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe