dimanche, novembre 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Terrorisme & intégrismeLe gouvernement Rohani en Iran est entièrement fait de pasdaran et d'agents...

Le gouvernement Rohani en Iran est entièrement fait de pasdaran et d’agents du Renseignement (ministre)

Le gouvernement Rohani en Iran est entièrement fait de pasdaran et d'agents du Renseignement

Le 24 août le mollah Mahmoud Alavi, ministre du Renseignement (Vevak) du gouvernement Rohani en Iran a reconnu que son cabinet est entièrement composé de Pasdaran, d’agents du Renseignement et du système judiciaire et d’autres responsables de la répression. 

Dans une interview avec la première chaîne officielle, il a déclaré que « les ministres qu’il (Rohani) a choisis sont soit des gardiens de la révolution soit des membres du conseil central de la croisade de la reconstruction (affilié au Pasdaran) ou viennent d’autres organes révolutionnaires comme le système judiciaire et le ministère du Renseignement (…) Cette composition assure l’attachement aux valeurs de la révolution. » 

Au lendemain de la présentation du gouvernement Rohani, la Résistance iranienne avait révélé, le 4 août 2014, les antécédents de chacun de ses membres : « Les ministres que Rohani a présentés aux Majlis ont tous été de hauts responsables ces trois dernières décennies. Ils ont joué le plus grand rôle dans la guerre, la répression et l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme. Aucun n’a été hors du cercle du pouvoir ces 34 dernières années ». 

Le mollah Alavi a cherché à rassurer sur la fidélité du gouvernement Rohani au Guide suprême : « Grâce aux précieux conseils (de Khamenei), ce gouvernement a chaque jour davantage consolidé ses liens avec le Guide suprême ». 

Alors que Khamenei a feint à plusieurs reprises de n’avoir pas été mis au courant des détails de l’accord nucléaire, le mollah Alavi lui a pourtant lancé une pique : « Nous transmettions dans les plus bref délais les détails des discussions et le compte-rendu des négociations au Guide, qui en prenait note et qui qualifiait les négociateurs de personnes pieuses, responsables, capables, courageuses et dignes de confiance ». 

Les propos du ministre du Renseignement de Rohani illustre combien « la modération » au sein de la dictature religieuse n’est que pur mirage et que tout investissement dans ce régime ne fera que prolonger un système fondé sur la répression et la dilapidation des richesses de la nation iranienne. 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 26 aout 2015

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe