mardi, décembre 6, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: InternationalLe CNRI se félicite de la condamnation du régime iranien par l’Organisation...

Le CNRI se félicite de la condamnation du régime iranien par l’Organisation de la coopération islamique (OCI)

Le CNRI se félicite de la condamnation du régime iranien par l’Organisation de la coopération islamique (OCI)

La Résistance iranienne se félicite de la condamnation des « ingérences de l’Iran dans les affaires des pays de la région et des autres pays islamiques » et « son soutien continu au terrorisme », dans la déclaration finale du sommet de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) à Istanbul le 15 avril. C’est un pas nécessaire et utile pour confronter l’intégrisme et le terrorisme qui ont semé crise dans la région.

Cependant, l’expérience montre qu’une approche ferme et globale est nécessaire pour empêcher ce régime de poursuivre ses politiques agressives. La position de l’OCI doit être complétée par l’éviction du régime de l’OCI, permettant au peuple iranien et à la Résistance d’y siéger pour soutenir les aspirations des Iraniens pour le changement d’un régime anti-iranien et anti-islamique.

Le sommet de l’OCI a également « condamné le Hezbollah et ses actes terroristes dans la région, ainsi que son soutien aux groupes et partis terroristes qui ont déstabilisé la sécurité et la tranquillité des pays membres de l’OCI. »

La déclaration de l’OCI a été adoptée alors que Rohani, le président du régime, Javad Zarif, le ministre des AE, et les autres responsables du régime des mollahs ont fait pression pour effacer de la déclaration ces dernières phrases concernant Téhéran. Face à la réponse ferme des autres pays, Rohani a refusé de participer à la dernière réunion de l’OCI et a affiché sont isolation.

La position de l’OCI est une indication claire de l’aversion du monde musulman envers le fascisme religieux au pouvoir en Iran, dont la survie dépend de l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme.

À la suite de l’arrêt du programme sur la bombe nucléaire et de l’enlisement du régime dans les crises sociales et économiques et les luttes intestines, les mollahs sont impliqués plus que jamais dans des projets militaristes et des ingérences dans la région.

Conseil national de la Résistance iranienne
Commission des Affaires étrangères
Le 15 avril 2016

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe