lundi, mai 20, 2024
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: InternationalCondamnation de l’attaque contre l’Ukraine et de la guerre d’occupation

Condamnation de l’attaque contre l’Ukraine et de la guerre d’occupation

Condamnation de l’attaque contre l’Ukraine et de la guerre d’occupation

Le soutien des imams du vendredi de Khamenei, d’Ebrahim Raïssi (le bourreau du massacre de 1988) et de son ministre des Affaires étrangères à l’attaque contre l’Ukraine et l’occupation de ce pays, qui a été laissé seul, met à nu la nature expansionniste de cette guerre injuste pour le peuple iranien.

Quelque 77 ans après la Seconde Guerre mondiale, une nouvelle ère a commencé et le régime iranien cherche à l’exploiter. Le peuple ukrainien en détresse, en particulier les civils, mérite un soutien efficace et complet. Les sanctions à elles seules ne suffisent pas.

Raïssi a déclaré que « l’expansion de l’OTAN vers l’Est est provocatrice (…) et constitue une menace sérieuse à la stabilité et la sécurité des Etats indépendants dans diverses régions».

En contrepartie de cette prise de position, à la demande du guide suprême Khamenei, le président du régime espère sournoisement le soutien de la Russie dans les négociations nucléaires de Vienne, et souligne que « fournir des garanties vérifiables, mettre fin aux revendications politiques et lever les sanctions sont essentiels pour parvenir à un accord durable. »

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 25 février 2022