dimanche, février 5, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsLa Résistance iranienne condamne la répression des étudiants en Iran

La Résistance iranienne condamne la répression des étudiants en Iran

La Résistance iranienne condamne les mesures du régime de Téhéran pour réprimer les étudiants et conCNRI – Dans un acte répugnant hier, les forces paramilitaires du Bassidj ont tenté d’enterrer les restes de trois de leurs membres comme des martyrs inconnus dans la mosquée de l’université Charif de Téhéran. Elles ont cependant rencontré la ferme opposition des étudiants qui ont manifesté en signe de protestation.

Plus de 2000 étudiants en colère ont passé à tabac les membres du Bassidj et ont demandé que le président pro-régime de l’université, Saïd Sohrabpour, interdise l’entrée de l’université à la milice du Bassidj.

Au lieu de parler avec les étudiants, Sohrabpour a essayé de s’enfuir. Mais les étudiants avaient attaché sa voiture et il a arraché son garde-boue. 

Hospitalisé à la suite de l’incident, Sohrabpour a dit aux étudiants dimanche que l’enterrement n’aura pas lieu et sera repoussé. 

Selon un sondage, plus 82% des étudiants de l’université Charif sont opposés à cet enterrement. 

Les miliciens du Bassidj qui étaient sur place ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les étudiants.

Le Conseil national de la Résistance iranienne salue les étudiants de l’université Charif pour leur protestation et appellent tous les étudiants du pays à dénoncer les manoeuvres démagogiques des mollahs visant à imposer des pressions et des restrictions aux étudiants.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranenne
Le 14 mars 2006