mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceLa Résistance iranienne réprouve vigoureusement la condamnation à mort dictée par le...

La Résistance iranienne réprouve vigoureusement la condamnation à mort dictée par le régime iranien du vice-président irakien Tarek Al-Hachemi

Pour maintenir la paix et la sécurité en Irak, le Conseil de sécurité, le Secrétaire général de l’ONU et son représentant spécial en Irak doivent immédiatement intervenir pour garantir la sécurité du Vice-président irakien CNRI – La Résistance iranienne condamne vigoureusement l’arrêt ignoble et sur commande de la condamnation à mort de Tarek Al-Hachemi, le Vice-président irakien et l’un des plus hauts dirigeants nationalistes de l’Irak. Une condamnation qui a été dictée par le fascisme religieux en Iran au gouvernement irakien qui lui est inféodé.  Tarek Al-Hachemi a toujours adopté les prises de position les plus fermes contre la mainmise du régime iranien sur l’Irak et la répression qui touche l’OMPI à Achraf et ses droits. C’est pourquoi il fait l’objet du courroux de Khamenei.  Ce dernier a vivement remercié Maliki pour quatre services rendus à son régime : Le départ des troupes américaines d’Irak, la répression des Moudjahidine du peuple et leur expulsion, la répression des dirigeants nationalistes irakiens et en particulier de Tarek Al-Hachemi, et le soutien au dictateur syrien Bachar Al-Assad.
 
Face à a montée de la répression, des crimes et des exécutions arbitraires en Irak, la Résistance iranienne appelle la communauté internationale à condamner avec vigueur l’arrêt de mort visant le Vice-président irakien. Les bourreaux au pouvoir à Bagdad ont exécuté ces derniers jours des dizaines de prisonniers politiques sans le moindre jugement équitable. Pour sauvegarder la paix et la sécurité en Irak, le Conseil de sécurité, le Secrétaire général de l’Onu et son représentant spécial dans ce pays doivent intervenir immédiatement pour garantir la sécurité du Vice-président irakien.

 

La condamnation à mort de Tarek Al-Hachemi est décrétée à un moment où Bagdad et de nombreuses villes en Irak sont le théâtre d’attentats criminels dont le principal auteur est le régime des mollahs. Auparavant, la Résistance iranienne avait révélé que le premier ministre Maliki, parfaitement au fait de la responsabilité du régime iranien dans les explosions à Bagdad, a demandé dans une directive aux organes concernés de ne faire aucun commentaire à ce sujet.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 9 septembre 2012

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe