samedi, décembre 10, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceDes eurodéputés exhortent Hillary Clinton à retirer l’OMPI de la liste noire

Des eurodéputés exhortent Hillary Clinton à retirer l’OMPI de la liste noire

CNRI – Le 4 septembre dernier, des membres éminents du Parlement européen ont écrit à Hillary Clinton pour lui demander de rayer au plus vite de sa liste noire le nom de l’opposition iranienne, l’OMPI :

Parlement européen – le Vice-président

Le 4 septembre 2012

Hillary Clinton,
Secrétaire d’État des États-Unis d’Amérique

Madame la Secrétaire,
Comme vous le savez, dans sa déclaration du 17 août, suivie de sa déclaration du 31 août concernant le transfert du dernier groupe des résidents d’Achraf au Camp « Liberty » près de l’aéroport de Bagdad, Mme Maryam Radjavi a présenté une initiative courageuse et a pratiquement payé de manière unilatérale la totalité du prix de la solution pacifique de la question d’Achraf. Toutefois, l’approche du gouvernement irakien et même celle des Nations Unies et des États-Unis d’Amérique n’est pas proportionnelle à la hauteur de l’effort entrepris dans la mesure où ces derniers ne remplissent pas leurs devoirs. Par conséquent, nous vous demandons, en tant que la plus haute autorité en charge de la question d’Achraf, d’entreprendre des mesures pour que cette initiative puisse porter ses fruits et de porter la question à sa résolution finale.

Le gouvernement irakien a, jusqu’à présent, refusé d’envoyer des camions pour le chargement des biens restants du 6e groupe de résidents d’Achraf qui ont quitté le camp le 28 août et les effets personnels du 7ème groupe de résidents qui ont l’intention de quitter Achraf le 12 septembre, en conformité avec le plan de Mme Radjavi. Le gouvernement irakien refuse d’autoriser les résidents de louer eux-mêmes des camions pour déménager leurs biens.

Une tentative de tromperie par le gouvernement irakien est en cours afin d’exproprier les résidents d’Achraf et empêcher le transfert de leurs biens à Liberty. Les autorités irakiennes tentent également d’empêcher les marchands de visiter Achraf dans le but d’acheter les biens des résidents.

La fabrication absurde d’un scénario pour voler les générateurs de 1,5 mégawatts d’Achraf et d’empêcher leur transfert au Camp Liberty, où ils font cruellement défaut, est vraiment révoltant.

Nous avons été informés par une lettre, datée du 2 septembre, de la Mission d’assistance des Nations Unies en Irak (MANUI) au représentant des résidents que le gouvernement irakien a renié son engagement précédent comme quoi un groupe de résidents resterait à Achraf jusqu’à la résolution finale et la vente de leurs biens. Cette trahison d’une promesse n’a suscité aucune protestation de la MANUI. Selon cette lettre, le gouvernement irakien a décidé que seul un nombre limité de résidents pouvaient rester pour un nombre limité de jours quel que soit l’état du processus de la vente des biens. De toute évidence, l’objectif du gouvernement irakien est d’exercer une pression supplémentaire sur les résidents d’Achraf et de Liberty d’une part, et de mener un pillage en règle et à grande échelle des biens des habitants, de l’autre.

En attendant, avec le déménagement du 6e groupe à Liberty et vue la déclaration de la présidente de l’opposition iranienne indiquant la réinstallation des résidents restants le 12 septembre, il n’y a plus d’excuses pour ne pas exécuter l’ordonnance de la cour en examinant la désignation de l’OMPI sur la liste. Vous êtes bien au courant de notre position au Parlement européen et l’histoire de l’utilisation de la liste noire du terrorisme contre l’OMPI en l’UE et au Royaume-Uni. La Grande-Bretagne et l’Union européenne qui avait injustement désigné l’OMPI comme une organisation terroriste en suivant l’exemple américain, ont été contraints par nos tribunaux à se rendre à la justice et à retirer l’OMPI de leurs listes de groupes terroristes. Nous avons constaté que, dans une interview à la «Voix de l’Amérique» vous avez confirmé que, suite à une enquête approfondie, l’Union européenne n’a trouvé aucune raison de maintenir l’OMPI sur sa liste des organisations terroristes.

Par conséquent, avec tous notre respect, nous vous demandons de permettre que la sûreté et la sécurité des résidents soient garanties et leur réinstallation dans des pays tiers rendue possible par la radiation immédiate de l’OMPI de la liste noire américaine.

Enfin, nous souhaiterions vous demander de bien vouloir exhorter le gouvernement irakien à respecter les droits élémentaires et fondamentaux des résidents tels que le droit à la propriété, de leur permettre de transférer leurs biens à Liberty ou de les vendre librement, et permettre à un groupe de résidents de rester à Achraf jusqu’à la fin de ce processus. Nous vous prions d’insistez pour que les Irakiens fassent tout leur possible pour accélérer le transfert final des résidents d’Achraf à Liberty, en leur permettant de prendre leurs véhicules et des chariots élévateurs et en facilitant le processus de chargement de ce 7ème convoi, plutôt que, comme auparavant, de harceler les résidents et de placer des obstacles interminables sur leur chemin.

Respectueusement,

Alejo Vidal-Quadras, Vice-président du Parlement européen (PPE)

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe