vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsLa fermeture des journaux est un nouveau pas dans la repression des...

La fermeture des journaux est un nouveau pas dans la repression des provinces de l’ouest de l’Iran

La fermeture des journaux est un nouveau pas dans la repression des provinces de l’ouest de l’IranCNRI – La Résistance iranienne condamne vigoureusement la fermeture de journaux dans l’ouest de l’Iran et appelle les organisations internationales des droits humains et les défenseurs de la liberté d’expression à condamner cette montée de la répression en Iran.

Dix publications locales ont perdu leurs licenses dans l’ouest du pays, a rapporté le quotidien officiel Rouz le 29 octobre.

Les publications en langue kurde-farsi “Manecht”, “Ha-Naran”, “Tariefeh”, les publications en langue turque-farsi, “Oya-Nech” et “Kechavarz-Javan” figurant au nombre des publications fermées par le régime des mollahs. Les raisons avancées pour ces fermetures sont “l’incitation aux troubles ethniques et la publication de la mentalité gauchiste dans le pays ainsi qu’une atteinte à l’unité islamique et nationale”.

 Les agents du régime ont également fermé quatre autres publications – “Liyakh”, “Gharb”, “Nava’i-Vaght” et “Kaz-Boui” dans les provinces occidentales de Kermanchah et du Kurdistan.

Le ministre de la Culture et de l’Orientation islamique, le général Mohammad-Hossein Saffar-Harandi a déclaré à propos de ces fermetures que ”si un journal ou un magazine a été fermé dans cette région et que leurs éditeurs sont poursuivis en justice”, c’est pour “avoir incité au trouble de l’ordre public.”
    

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 30 octobre 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe