lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRIKhamenei redoute la montée des protestations étudiantes et l’opposition aux projets nucléaires...

Khamenei redoute la montée des protestations étudiantes et l’opposition aux projets nucléaires du régime

Khamenei : Tout arrêt dans le “mouvement scientifique” est une méga erreur stratégique
CNRI -Alors que s’ouvre un nouveau round de négociations nucléaires à Vienne, le guide suprême du régime des mollahs Khamenei n’a pas caché la crainte que lui inspire la montée des protestations étudiantes et l’opposition dans les universités à ses projets nucléaires.

Il a insisté sur « la poursuite sérieuse, accélérée et globale du mouvement scientifique comme le principal élément qui forme le destin futur de l’Iran et du monde musulman ».

S’exprimant devant un groupe de ses hommes de main dans les universités le 2 juillet, Khamenei a laissé paraitre sa peur de l’opposition de l’opinion publique à ses projets nucléaires. « Transformer les universités en clubs politiques est un poison mortel pour le mouvement scientifique dans le pays et regrettablement dans la période où nous assistons à ce phénomène », a-t-il déploré. Appelant ouvertement à la répression sur les campus, il n’a pas hésité : « les autorités concernées et les présidents d’université doivent sérieusement empêcher la transformation des centres scientifiques en lieux d’activités et de développement des courants politiques (…) A Dieu ne plaise, si la sérénité [des universités] est mise à mal, le mouvement scientifique cessera et l’Iran régressera. »

Khamenei qui qualifiait, parallèlement aux négociations nucléaires, les projets nucléaires du régime de « mouvement scientifique », a ajouté : « Le mouvement scientifique du pays ne doit pas s’arrêter. Tout arrêt dans cette voie ou ralentissement de l’accélération du moteur scientifique du pays entrainera une régression. Si ce mouvement scientifique est arrêté, il sera extrêmement difficile de le remettre en marche. Un arrêt dans la marche scientifique du pays est un des plans majeurs des ennemis du système (…) négliger l’ennemi de l’extérieur est une méga erreur stratégique qui nous portera tort. » (Agence ISNA, 3 juillet 2014)

Khamenei a laissé paraitre ses intentions de continuer les projets nucléaires en soulignant : « La poursuite doublée et à plus grande vitesse du mouvement scientifique du pays est une question fondamentale pour l’avenir du pays, de la société et même du monde musulman. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 3 juillet 2014

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe