vendredi, décembre 2, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Terrorisme & intégrismeKhamenei ordonne une aide un maximum en armes, hommes et argent à...

Khamenei ordonne une aide un maximum en armes, hommes et argent à Bachar El-Assad en prévision d’une longue guerre

CNRI – Selon des informations venant de l’intérieur des gardiens de la révolution en Iran :

1- La Force terroriste Qods fournit un entrainement intensif à un groupe du Hezbollah libanais et de chiites syriens au service du régime iranien afin de compenser jusqu’à un certain point les défections croissantes de l’armée d’Assad.

 

2- La défense de certaines villes, en particulier de secteurs chiites, a été confiée à la force répressive « Jaish-al-Shaabi » (l’armée du peuple), qui est organisée par la Force Qods et composée de 5000 hommes en civil, semblables aux miliciens du Bassidj en Iran. Les forces du Hezbollah libanais sont chargées de la protection d’autres zones.

3 – Le salaire des mercenaires de « Jaish Al-Shaab » et des éléments du Hezbollah est versé par le bureau de Khamenei. L’argent est transféré en liquide en Syrie par le corps des gardiens de la révolution et donné à l’aéroport au général Seyed Razi Moussavi, représentant de la Force Qods à l’ambassade du régime. C’est lui qui distribue l’argent aux chefs des forces.

4 – Les gardiens de la révolution iraniens et l’armée de Bachar el-Assad envoient des armes, du ravitaillement et des équipements par hélicoptères aux forces gouvernementales dans plusieurs villes assiégées par l’ASL. Ces villes sont situées près de la Turquie et entre les provinces d’Alep, de Homs et de Damas.

5 – Khamenei a dit dans une réunion interne sur la situation dangereuse en Syrie que ce pays est une frontière stratégique pour le régime. Aussi, malgré les difficultés et la complexité de la situation, il ne faut pas désespérer et il faut soutenir el-Assad jusqu’au bout. Il a ordonné aux gardiens de la révolution de se préparer à une longue guerre comme celle avec l’Irak. Il a déclaré que « si la République islamique d’Iran, le Hezbollah et les organes de sécurité n’étaient pas là, tous les chiites en Syrie auraient été massacrés et le gouvernement syrien aurait été renversé l’an dernier ».

6 – Anticipant la fermeture des routes et des aéroports, Khamenei a ordonné davantage d’aide militaire et financière au gouvernement syrien.

7 – La Force Qods et les gardiens de la révolution fournissent un soutien logistique et en hommes via l’aéroport et la route du Liban à la Syrie. Si ces deux voies venaient à être fermées, les forces et commandants du régime se rendraient en Syrie par hélicoptères.

8- Après l’échec de la conférence du régime à Téhéran le 18 novembre, pour aligner certains pays sur la politique du régime, Khamenei a envoyé Ali Larijani, le président du parlement des mollahs en Syrie, au Liban et en Turquie. Cela n’a servi à rien et il est rentré les mains vides. Khamenei a l’intention de surfer sur la guerre de Gaza et les vies innocentes des Palestiniens, pour faire tourner le rapport de force régional en sa faveur et réduire le rejet que suscite son régime dans le monde arabe et musulman.

9 – La Force terroriste Qods a transféré plus de 20.000 chiites de diverses provinces syriennes dans le secteur de Zeinabieh pour y créer une zone chiite. La population de cette zone s’élève actuellement à 25.000 personnes. Le Comité de secours Khomeiny assure le quotidien de ces familles. Toutes les habitations des sunnites de Zeinabieh ont été confisquées et données aux chiites. Tous les hôtels sont aussi tenus par des chiites.

10 – La protection de Zeinabieh est assurée par 5000 hommes en armes entrainés par la Force Qods (Jaish Al-Shaab). Des commandants des gardiens de la révolution et du Hezbollah sont présents dans cette zone et commandent les forces de « Jaish Al-Shaab ».

11 – Dans ce secteur, le séminaire des mollahs de Zeinabieh connu sous le nom de Communauté Al-Mustafa, est contrôlé par le bureau de Khamenei. Les mollahs envoyés par Khamenei se rendent chaque mois à Téhéran et Qom. Le régime a recruté le séminaire de Zeinabieh en versant les frais de scolarité des mollahs. Les mollahs sont répartis dans divers point de Zeinabieh, et cherchent à recruter des mercenaires pour le régime en donnant de l’argent et des moyens. L’armée gouvernementale syrienne n’est pas présente dans cette région qui est toute entière aux mains des gardiens de la révolution, de leurs agents syriens et du Hezbollah libanais. Toutes les affaires sociales, culturelles et de sécurité de la région ainsi que le soutien logistique sont réglés par la Force Qods qui y a entreposé beaucoup d’armes et de matériel logistique.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 5 décembre 2012

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe